SC Charleroi: la 100e de rêve d’Ilaimaharitra en Pro League

SC Charleroi: la 100e de rêve d’Ilaimaharitra en Pro League

Marco Ilaimaharitra aurait difficilement pu rêver d’une meilleure issue pour son centième match en Pro League. Ce vendredi soir, le Franco-Malgache est, avec ses coéquipiers, rentré dans l’histoire du Sporting en signant une sixième victoire consécutive en autant de matches disputés.

« Mais on ne s’emballe pas, pourquoi le ferait-on ? », calmait l’international malgache. « Ce n’est que le début du championnat et il reste énormément de matches. C’est super-bien, on marque l’histoire de Charleroi mais on sait que ce championnat sera encore très long. S’emballer ne correspond pas aux valeurs du club. D’ailleurs, si on était du genre à s’enflammer, on serait déjà tombé de haut depuis longtemps. »

Des propos qui démontrent l’humilité qui règne au sein du groupe carolo, où Marco Ilaimaharitra fait désormais office de patron. « Ça fait quatre ans que je suis là et vous savez que je n’aime pas ce mot. J’essaye juste de me donner au maximum pour l’équipe et de rester moi-même sur le terrain », expliquait-il au moment d’évoquer le cap qu’il venait de franchir en disputant son 100e match de championnat sous la vareuse zébrée. « Je suis fier, mais ce n’est qu’un nombre. Je veux marquer l’histoire de ce club mais avec des victoires, et avec cette équipe. Il y a des choses plus importantes que ça. »

« Gillet absent ? Les aléas de cette année bizarre »

Et ce 100e match aura été l’occasion pour lui de retrouver un certain Gaëtan Hendrickx à ses côtés pour la dernière demi-heure, Ryota Morioka étant sorti blessé alors que Guillaume Gillet n’était pas sur la feuille après avoir été en contact avec une personne positive au Covid-19. « Ça fait bizarre de ne pas avoir joué avec Guillaume mais ce sont les aléas du foot et de cette année un peu bizarre. J’ai vite retrouvé ma complémentarité avec les autres. À l’entraînement, on continue parfois à jouer ensemble. Tout se fait naturellement, que ce soit avec Ryota, Guillaume ou Gaëtan. »

Et de conclure sur cette crise sanitaire qui perturbe le quotidien des Zèbres et de tous les autres clubs. « Il faut s’adapter… On sait ce qu’on doit faire : respecter les distances, les gestes barrière, être testés, etc. Il faut vivre avec et ne pas trop y penser. Tout en espérant que ça reste loin de nous… Restons vigilants. »

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous