Accueil Économie Emploi

Jean-Paul Fitoussi: «Une partie du programme de Big Brother a été accomplie, via l’autocensure»

L’économiste français Jean-Paul Fitoussi dénonce la manière dont on nous parle dans une « novlangue » qui appauvrit la pensée et vide le débat démocratique de sa substance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 8 min

L’Europe et ses Etats-membres font fausse route ; et, au bout du chemin, nous risquons de perdre la démocratie – et donc nos libertés. C’est, pour l’économiste français Jean-Paul Fitoussi, la conséquence de Comme on nous parle, explique-t-il dans son essai qui sort aux Editions Les Liens qui libèrent – comprenez : d’une « novlangue », en économie, mais pas seulement, expurgée de certains concepts, amputée de sa diversité – en un mot : une langue appauvrie – qui limite notre capacité à penser notre situation présente, mais aussi notre destin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Det Ben, lundi 21 septembre 2020, 21:07

    Quel plaisir de lire ce genre d'interview. Ce qu'il dit n'es pas drôle, mais il faut se réjouir de ne pas sentir seul. Beaucoup trop qui foncent tête baissée dans leur doctrine. Par exemple : GLB face à B Colmant sur LN24. GLB ne comprend rien à rien. Explication claire de Mr Colmant et bien Mr GLB renvient par la fenêtre la porte le vlux et les égouts ?

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 20 septembre 2020, 19:42

    Alain Chalet, on peut aussi lire l'article avant de le commenter. Vous semblez défendre Friedman sans même avoir lu l'article. L'école néo-classique a eu gain de cause ces dernières décennies et certainement encore plus depuis l'effondrement de la menace soviétique. Et que constate-t-on? Que la les inégalités s'accroissent de plus en plus. On ne cesse de revenir sur l'Etat social, de le démanteler et de démanteler le droit du travail au profit d'une infime minorité. Face aux incertitudes, comme le rappelle très justement Fitoussi, les gens recourent à des solutions protectionnistes (comme aux USA, une impasse funeste), soit si faire ce peut au populisme social et là aussi c'est une impasse. Avoir réussi à emporter les sociaux-démocrates dans la dérive néo-classique n'aura donné à cette impasse qu'une poignée d'année de plus. Le retour des années 30 se profilent à nouveau. Friedman est une impasse.

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 20 septembre 2020, 19:35

    Alain Chalet, vous êtes drôle

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 20 septembre 2020, 19:29

    Keynes n'avait rien compris. C'est Milton Friedman qui a vu juste.

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs