Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Une rave-party de 200 personnes évacuée à Houffalize

Les participants venaient aussi bien de Belgique que de France et des Pays-Bas

Temps de lecture: 2 min

Dimanche matin, les services de police ont procédé à l’évacuation d’une rave-party de près de 200 participants dans les bois de Wibrin (Houffalize). Une information relayée dimanche par le groupe Sudpresse. De nombreux procès verbaux ont été dressés pour infraction à la réglementation Covid notamment, confirme la zone de police Famenne-Ardenne.

La fête clandestine rassemblait entre 150 et 200 participants originaires des quatre coins de la Belgique, mais aussi de France et des Pays-Bas, d’après le bourgmestre de Houffalize Marc Caprasse. Ce sont des gardes champêtres qui l’ont découverte dimanche matin lors d’une patrouille.

De possibles poursuites pénales ou judiciaires

«Toutes les identités ont été relevées et des procès verbaux ont été dressés en termes d’environnement, d’infraction à la réglementation Covid et d’infraction au règlement général de police», indique la commissaire Jacqueline Martin.

La zone de police Famenne-Ardenne est intervenue sur place avec l’appui du Département de la Nature et des Forêts, de la police fédérale, de la police de la route et de la zone Centre-Ardenne. L’évacuation du site s’est terminée en fin de matinée.

Outre les amendes administratives pour tenue d’un événement non-autorisé, les participants s’exposent à des transactions pénales ou des poursuites judiciaires, en fonction du sort que le parquet réservera à leur dossier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Chavalle François, lundi 21 septembre 2020, 15:56

    N'était-ce pas un bal masqué ? ohé ohé ?

  • Posté par Maury Eric, lundi 21 septembre 2020, 11:14

    Rien d'autre à faire la police ? A Wuhan les discothèques ont rouvert!

  • Posté par COURARD DIDIER, mardi 22 septembre 2020, 16:18

    Les forêt est la maison des animaux et si on s'y invite, on se doit de la respecter. Cette bande de dégénérés imbibés d'alcool et d'extasie qui "déchirent" l'atmosphère à coup de décibels n'ont rien à faire dans la nature et ne la mérite pas.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 21 septembre 2020, 11:58

    Rien ne vous empêche d'aller danser à Wuhan.

  • Posté par FREDERICK Christian, lundi 21 septembre 2020, 9:42

    Le DJ a-t-il pensé à passer "C'est la fête de trop!" d'Eddy de Pretto ?

Plus de commentaires

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo