Accueil

Le «braquage du siècle»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Vous n’en avez pas assez ? Il y en a encore. C’est sur la « French Riviera » comme la surnomment les Américains, que Jho Low, un financier malaisien accusé par les autorités de plusieurs pays de détournement de fonds publics, a construit sa réputation de jet-setter. En faisant la fête dans des clubs avec des stars hollywoodiennes et des riches héritiers comme Léonardo Di Caprio ou Paris Hilton. Un soir, l’anecdote vaut le détour, Jho Low aurait remporté une enchère à 2 millions de dollars pour un cache de bouteille de champagne…

C’est que l’homme d’affaires a les moyens de ses extravagances : il a extorqué environ 4,5 milliards de dollars d’un fonds de développement économique malais, le 1Malaysia Development Berhad ou 1MDB. Dont près d’un tiers a été « évacué » entre 2013 et 2016 via JP Morgan, comme le révèlent les FinCEN Files. Jho Low est désormais plus connu pour avoir effectué « le braquage du siècle » que pour ses fêtes endiablées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs