L’abonnement au «Soir» à nouveau offert pour deux ans aux étudiants

Dans cet article

Qui a dit que les jeunes et l’information de qualité ne faisaient plus bon ménage ? Comme le démontrait encore cette semaine « Génération 2020 », la première enquête d’envergure réalisée en Fédération Wallonie-Bruxelles sur les relations entre les ados et les écrans, ils sont, de fait, majoritairement scotchés sur leur smartphone. Pour autant, leur rapport à l’actu est plus complexe. Leurs sources (et leurs aspirations) sont bien plus diverses que l’éternel trio YouTube-Instagram-Snapchat. Et parmi elles : la presse quotidienne, à tout le moins sur les supports numériques.

En témoigne le succès de l’opération lancée l’an dernier par Le Soir  : au total, plus de 17.000 étudiants francophones ont décidé de souscrire à un abonnement gratuit, offert grâce au partenariat scellé entre le quotidien, Proximus et Belfius. « C’est un résultat particulièrement encourageant qui démontre notre capacité à créer des habitudes de lecture avec de l’info de qualité auprès de cette génération », commente Thomas Barvais, directeur marketing du Soir.

Rebelote en ce début d’année académique : l’abonnement « étudiant », d’une durée de deux ans, est à nouveau accessible à tous les jeunes âgés entre 18 et 26 ans, sans carte de crédit, sur simple justification du statut.

« Indépendance et rigueur »

De quoi profiter du Soir +, sur PC, tablette ou smartphone, soit l’ensemble des contenus réservés aux abonnés du Soir. « Nous souhaitons, avec humilité mais avec passion, aider chaque jeune à mieux décrypter la société belge et internationale en profitant de l’expertise de plus de 100 journalistes et chroniqueurs », commente Christophe Berti, rédacteur en chef du Soir. « Et ce, sans déroger aux valeurs qui sont les nôtres depuis plus de 130 ans : l’indépendance et la rigueur. Le Soir mise sur la qualité, l’investigation et la citoyenneté en apportant des idées permettant à chacun de développer son esprit critique. Il est de notre devoir, aux côtés des parents et des enseignants, de permettre aux étudiants de mieux appréhender un monde en transition (économique, démocratique, climatique, etc.) dont ils seront assurément les acteurs de demain. »

Plus d’excuse : l’info de qualité est donc désormais accessible. Une aubaine à quelques semaines des élections américaines ou après des mois de crise sanitaire, pour ne citer que deux événements d’actualité soumis au feu nourri de la désinformation.

Rendez-vous sur www.lesoir.be/etudiant

«Ouvrir mon quotidien»: «Le Soir» distribué dans plus de 4.000 écoles

Par Ph.Lx

«Ouvrir mon quotidien»: «Le Soir» distribué dans plus de 4.000 écoles

Aiguiser l’esprit critique des écoliers de primaires et de secondaires, leur curiosité et leur capacité de compréhension d’un monde complexe, tels sont les objectifs de « La quinzaine de découverte de la presse » qui, ce lundi, entamera sa 19e édition. Jusqu’au 2 octobre, plus de 4.000 écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles recevront un ou plusieurs kits de 6 journaux (pour les secondaires) : Le Soir, La Libre, La DH, Sud-Presse, L’Avenir et L’Echo. Ou de deux journaux au choix pour les primaires. Le but n’étant pas de les empiler dans la salle des profs mais de les emmener en classe. De les ouvrir, les lire et en parler.

Du matériel pédagogique mis à la disposition de l’enseignant permet d’aller plus loin de manière ludique : analyser, comparer, critiquer, voire produire du contenu journalistique. Après ces deux semaines « d’essai », démarre la seconde phase de l’opération, « Ouvrir mon quotidien ». Celle-ci offre la possibilité de poursuivre gratuitement l’abonnement à un ou plusieurs de ces titres de presse pour quelques mois pendant l’année scolaire. A bon entendeur.

Infos inscriptions et kit pédagogique sur www.lapresse.be (ou 02.558.97.80)

Sur le même sujet
PolitiqueLe Soir
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous