Les partenaires de Bouchez réclament la présence de Wilmès à la table pour reprendre les négociations à sept

Les partenaires de Bouchez réclament la présence de Wilmès à la table pour reprendre les négociations à sept
Pierre-Yves Thienpont - Le Soir

En milieu d’après-midi, les négociations entre les sept présidents de parti souhaitant bâtir une coalition Vivaldi (PS, SP.A, MR, Open VLD, CD&V, Ecolo, Groen) ont interrompu leurs négociations, mettant largement en cause, pour la plupart, l’attitude et les revendications du président du MR, Georges-Louis Bouchez. Les préformateurs Egbert Lachaert et Conner Rousseau ont alors entamé des discussions bilatérales avec les différents partenaires. Et en ce début de soirée, les pourparlers à sept n’avaient pas encore repris.

Il nous revient que cinq des sept formations, libéraux exceptés, posent désormais des conditions à la reprise d’une rencontre plénière. Parmi celles-ci, ils réclament la présence de Sophie Wilmès aux côtés de Georges-Louis Bouchez, « pour le cadrer ». Ses partenaires sont manifestement passablement énervés par l’attitude du libéral et souhaitent donc que la moins clivante Première ministre l’accompagne. D’autant qu’elle maîtrise bien, elle, le néerlandais.

On attend donc de voir si les exigences des cinq seront acceptées par les libéraux. Et si les discussions en plénière pourront reprendre ce soir. Rappelons que les préformateurs sont attendus chez le Roi, pour leur rapport final, lundi après-midi.

Sur le même sujet
PolitiqueMR
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous