Accueil Économie

En Bourse, Ferrari misera sur la rareté

La légendaire marque de Maranello bientôt introduite en Bourse par le groupe Fiat Chrysler. En n’ouvrant que 10 % du capital, Ferrari joue aussi sur l’effet « rareté ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Une Ferrari à 10 euros ? Ce sera peut-être bientôt possible. Pas dans un garage mais à la Bourse. Le constructeur americano-italien FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a confirmé son annonce d’octobre dernier et a introduit officiellement, ce jeudi, une demande d’enregistrement en vue d’une entrée en Bourse auprès du gendarme de la Bourse américaine, la SEC. L’action Ferrari à 10 euros (ou moins, ou plus, rien n’est défini, ni le nombre d’actions, ni la fourchette de prix) devrait donc circuler sur le marché financier avant la fin de l’année. Ce sera de toute façon plus accessible et moins cher que le modèle bas de gamme de la marque au cheval cabré, la Ferrari California (un petit V8 de 4 litres et 500 cv) qui n’est qu’à 188.000 euros…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Acheter une voiture neuve: un «rêve» en péril?

Les voitures sont de plus en plus cossues et plus chères, d’autant plus si elles sont à propulsion électrique. Alors que la mutation du marché se profile, le commun des mortels pourra-t-il encore acquérir une voiture compatible avec les objectifs climatiques ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs