Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: Sophie Wilmès rejoint les discussions qui reprennent ce lundi

Les négociations à sept qui avaient repris dimanche ont été interrompues dans l’après-midi et se sont poursuivies sous forme de discussions bilatérales

Temps de lecture: 2 min

Pas de fumée blanche ce dimanche sur le front des négociations en vue de former un gouvernement fédéral. Là où on attendait le nom d’un probable formateur avant une visite chez le Roi ce lundi, c’est une situation de blocage qui est apparue en cours de journée. Le point de crispation ? Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, semble avoir provoqué l’exaspération de ses collègues non libéraux qui l’accusent de remettre en cause une série de points d’un projet d’accord touchant à la fiscalité, à l’énergie, à l’immigration et à l’institutionnel.

Sophie Wilmès arrive

Du coup, les négociations à sept qui avaient repris dimanche ont été interrompues dans l’après-midi et se sont poursuivies sous forme de discussions bilatérales. Les négociateurs auraient –même si ces affirmations sont atténuées par certains– demandé et obtenu la présence de la Première ministre aux côtés du président du MR avant toute reprise des pourparlers en plénière. Pas de nouvelle réunion à sept mais un aparté avec Bouchez et Lachaert. Grosse ambiance, donc. Aucune réunion plénière n’a suivi.

À lire aussi La Vivaldi tourne à la cacophonie, haro sur le soliste Bouchez

Question traditionnelle : et maintenant ? Rendez-vous est pris ce lundi matin (sauf nouveau changement). La nuit aura-t-elle porté conseil ? La journée devrait nous apprendre si l’incident de ce dimanche est à mettre sur le compte d’une péripétie en vue de la dernière ligne droite ou bien d’un mal plus profond.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par NO JJ, lundi 21 septembre 2020, 10:27

    Wilmes comme premier, Maggie dehors, et tous ceux qui veulent faire de leur mieux, à bord.... Ah oui, pas de gouvernement, pas de rétributions aux partis.

  • Posté par BEKE Eric, lundi 21 septembre 2020, 8:04

    Il semble bien que, avec la présidence du parti, Mr Bouchez ait endossé un costume trop grand pour lui.

  • Posté par Christian Radoux, lundi 21 septembre 2020, 10:04

    En effet ! Et, comme disait Voltaire : "Plus un singe grimpe haut, plus il montre son derrière".

  • Posté par Deckers Björn, lundi 21 septembre 2020, 8:01

    Bien vu, l'arrivée de Maman Wilmès. Pouvez-vous inscrire votre rejeton Gloubinet à l'atelier "plasticine"? Qu'on puisse enfin travailler sérieusement. Merci

  • Posté par Kabbedijk Irène, lundi 21 septembre 2020, 9:17

    Pauvres mômes de l'atelier! Ils auraient pu élire Madame Defraigne, mais non...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une