Accueil Économie Entreprises

FinCEN Files: l’action d’ING plonge en Bourse

Après une demi-heure d’échanges boursiers, ING était en baisse de plus de 6,5 %, le plus important recul d’un indice Bel20 dans le rouge.

Temps de lecture: 2 min

L’action d’ING a chuté lundi sur les Bourses de Bruxelles et d’Amsterdam après la publication d’informations selon lesquelles la filiale polonaise de la banque néerlandaise aidait depuis des années ses clients à canaliser des fonds douteux en provenance de Russie.

À lire aussi Comment les grandes banques ont continué à rendre possible le blanchiment

Après une demi-heure d’échanges boursiers, ING était en baisse de plus de 6,5 %, le plus important recul d’un indice Bel20 dans le rouge.

Cité par un consortium de journalistes

Dimanche, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dont font partie en Belgique De Tijd, Knack et Le Soir, a révélé que les banques continuaient de traiter des milliers de milliards d’euros de revenus potentiellement criminels, de pots-de-vin et d’autres « argent sale ». Les banques, y compris des banques belges, sont ainsi une pièce maîtresse de la machine à blanchir l’argent de la fraude et du crime organisé. Elles ont permis que quelque 2.000 milliards de dollars d’argent sale parcourent la planète.

À lire aussi FinCEN Files: comment 2.000 milliards d’argent «sale» ont parcouru la planète

Selon ces « FinCEN Files », qui se basent sur des documents américains confidentiels, deux obscures sociétés néerlandaises, qui faisaient affaire avec la filiale polonaise ING Bank Slaski, sont des acteurs clés dans la fuite des capitaux de la Russie vers l’Occident. ING a déclaré qu’elle avait déjà mis fin à la relation client avec l’une des parties en 2018 et qu’elle était en train d’en faire de même avec l’autre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bassem Philippe, lundi 21 septembre 2020, 12:37

    messieurs, mesdames les clients de ING, tirez-en les conclusions et tournez-vous vers une banque éthique...il y en a

  • Posté par Dupont Jean, lundi 21 septembre 2020, 11:52

    Mettre fin à la relation client après avoir permis ce type de tremplin est so '90 ... HSBC l'a déjà fait et refait celle-là.

  • Posté par Casier Etienne, lundi 21 septembre 2020, 11:04

    ING n'a vraiment pas bonne réputation...Ce qui est un extrait paru dans l'ECHO du 29 juin 2020 (https://www.lecho.be/entreprises/banques/le-patron-d-ing-belgique-quitte-la-banque/10236115.html) << "PROCÉDURES ANTI-BLANCHIMENT À REVOIR CE N’EST PAS TOUT. A LA SUITE D’UNE AMENDE (775 MILLIONS D’EUROS) ÉCOPÉE AUX PAYS-BAS EN 2018, APRÈS AVOIR RECONNU DE "GRAVES LACUNES" DANS SES PROCÉDURES ANTI-BLANCHIMENT, LA BANQUE EST TENUE D’AMÉLIORER SA POLITIQUE DE CONFORMITÉ. "TOUT LE GROUPE Y TRAVAILLE, LA BELGIQUE AUSSI." EN EFFET, LA BANQUE NATIONALE (BNB) ATTEND D’ING BELGIQUE QU’ELLE REVOIE SENSIBLEMENT À LA HAUSSE SES MÉTHODES D’IDENTIFICATION DES CLIENTS ET DES TRANSACTIONS. UNE ÉCHÉANCE IMPORTANTE SUR CE TERRAIN EST FIXÉE EN INTERNE AU 30 SEPTEMBRE, DATE DU DÉPART D’ERIK VAN DEN EYNDEN. "MAIS CE N’EST PAS POUR CELA QUE JE PARS.">>

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 21 septembre 2020, 13:44

    Inutile de gueuler !

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière