Accueil Belgique

Attentats de Bruxelles: G. de Kerchove craint que le nucléaire devienne la cible de cyberattaque

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Gilles de Kerchove, coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, ne serait pas étonné «qu’avant cinq ans, il y ait des tentatives d’utiliser Internet pour commettre des attentats», affirme-t-il dans une interview à La Libre Belgique. «C’est à dire entrer dans le Scada (NDLR: Supervisory Control and Data Acquisition), le centre de gestion d’une centrale nucléaire, un barrage, un centre de contrôle aérien ou l’aiguillage des chemins de fer», détaille-t-il.

La crainte de l’expert belge est que «les nouvelles technologies permettent à un individu isolé de commettre un attentat de grande ampleur». Interrogé sur la capacité de la Belgique en matière de cybersécurité, il doute de la capacité du gouvernement «d’anticiper et de résoudre de grosses attaques», et de la conscience des entreprises.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs