Accueil Opinions Éditos

L’enquête, et l’enquête sur l’enquête

Vendredi, le Brussels Philharmonic jouait l’Hymne à la joie à la Bourse, la place Meiser était le cadre d’une interpellation d’un individu blessé par balle, et les ministres Jambon, Geens et Reynders s’expliquaient à la Chambre sur les fautes lourdes de leurs services.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 3 min

La semaine qui vient de s’écouler restera, malheureusement, gravée à tout jamais dans l’histoire de la Belgique. Des attentats, des dizaines de morts, des centaines de blessés, des larmes, des perquisitions, une crise politique, une capitale en état de siège et, vendredi soir, des terroristes présumés toujours en fuite, alors que Salah Abdeslam se mure dans le silence à Bruges. C’est un cauchemar sans fin pour un pays sens dessus dessous.

Avec, dans ce tourbillon, une journée de vendredi particulièrement schizophrénique, qui résume bien l’incroyable mélange des sentiments qui parcourent Bruxelles pour l’instant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs