Accueil Culture Scènes

«La Bohème» à l’ORW: deux amants tellement émouvants

L’Opéra Royal de Liège-Wallonie ouvrait ce dimanche sa saison avec une grande efficacité de ses mesures de protection. A l’affiche une Bohème d’anthologie. Avec Angela Gheorghiu et Stefan Pop.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Stefano Mazzonis avait réalisé cette Bohème, resituée dans le Paris des années 50, en juin 2016, pour la prise de rôle de Patrizia Ciofi. Il la remonte en ouverture de la saison du 250e anniversaire du Théâtre Royal de Liège et confie le rôle de Mimi à la plus grande titulaire du rôle ces trente dernières années, la Roumaine Angela Gheorghiu.

Et c’est en fait à un véritable triomphe roumain que l’on assiste. Certes, Gheorghiu demeure l’incarnation même de Mimi, tendre et touchante, mais aussi agile et déterminée. La voix épouse toutes les inflexions du rôle, sachant insuffler des moments d’un dramatisme intense comme dans son air du 3e acte et l’actrice sait jouer avec finesse des mille nuances de comportement d’un rôle faussement simpliste. C’est parce qu’elle sublime les moyens d’une voix magnifique que Gheorghiu nous touche au plus profond de nous-mêmes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs