Coronavirus: la vente des autotests désormais autorisée, l’AFPMS met en garde sur l’interprétation des résultats

Coronavirus: la vente des autotests désormais autorisée, l’AFPMS met en garde sur l’interprétation des résultats

Depuis samedi, la vente des autotests, qui détectent la présence d’anticorps contre le nouveau coronavirus, n’est plus interdite. Cependant, l’Agence fédérale des médicaments et produits de santé (AFMPS) met en garde lundi contre une mauvaise interprétation des résultats : ces tests ne déterminent pas si la personne souffre d’une infection active.

Les autotests, qui peuvent être réalisés sans l’intervention d’un médecin ou tout autre professionnel de la santé, analysent une goutte de sang, prélevée par une piqûre au doigt. Ils « sont moins fiables que les tests similaires effectués sur un échantillon sanguin dans les laboratoires cliniques », prévient l’AFMPS.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous