Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: les deux scénarios en cas d’échec de la Vivaldi

Un échec de la Vivaldi peut-il conduire à de nouvelles discussions intégrant la N-VA ? Personne n’y croit, mais qui sait... Reste que l’échec successif des missions royales peut aussi porter, la peur au ventre, à l’organisation d’élections anticipées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Scénario 1 : un retour de la N-VA ? Peu probable, mais…

Si la Vivaldi échoue (la formule testée jusqu’à présent, comme sa variante avec le CDH à la place du MR) et pour éviter absolument de retourner aux urnes, est-il pensable de recadrer les négociations fédérales en ramenant la N-VA dans le jeu ? De revenir, en quelque sorte, à l’entente Paul Magnette-Bart DeWever comme base de nouvelles discussions visant à composer une majorité sans le MR ?

Les deux avaient avancé en août dernier. Le CD&V et le CDH étaient partants, ils avaient rejoint PS, SP.A et N-VA dans l’aventure. A laquelle libéraux et écologistes, cependant, avaient mis fin, signifiant ensemble, on s’en souvient, leur refus de jouer dans la pièce.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, mardi 22 septembre 2020, 16:47

    Je ne revoterai pas si le système basé sur la particratie n'est pas changé AVANT.

  • Posté par Echement Marie-anne, mardi 22 septembre 2020, 17:42

    Bien d’accord!!!

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 22 septembre 2020, 11:25

    @ Claude Baillieux "Pourquoi ne pas rappeler que l'origine du probleme se situe en septembre 2019 quand le gouvernement Michel ... a voulu signe le pacte de Marrakech." Ne réécrivez pas l'histoire, je vous prie. Le gouvernement Michel est tombé parce que la NVA ne voulait pas du pacte sur les migrations de l'ONU, nommé délibérément "de Marrakech" par ladite NVA, pour des raisons strictement électoralistes. Je vous rappelle que le pacte en question a finalement été approuvé par le parlement sous les applaudissements et le soutien fervent de la gauche unanime. Ce pacte n'est en rien lié aux intérêts particuliers des libéraux. C'est sans doute la seule action du gouvernement Michel qui ait été approuvée sans réserve par la gauche. A marcher dans vos pas, on finira par imputer au MR l'entière repsonsabilité de la pandémie!

  • Posté par Steens Frédéric, mardi 22 septembre 2020, 10:08

    Jouer ainsi avec le destin d'une nation avec un tel jeu de dupes digne d'un bac à sable est tout un simplement une insulte aux contribuables qui sont contraints et forcés de financer cette gabegie.

  • Posté par Seygne Jean, mardi 22 septembre 2020, 10:08

    C'est quoi, une "formation démocratique" ? Je croyais que c'était un parti désigné par des électeurs. Et que c'était à l'électeur, et à lui seul, de décider ce qui est bon pour lui...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs