Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: «Nous les briserons dans l’opposition, ce ne sera pas difficile», affirme De Wever

Le président de la N-VA explique également que les libéraux devront ramper face aux demandes des autres partis.

Temps de lecture: 2 min

Le président de la N-VA, Bart De Wever, s’attend à ce que les partis Vivaldi poursuivent leur tentative de formation d’un gouvernement. « Selon moi, ils iront plus loin. Nos amis bleus devront se mettre à genoux », a déclaré M. De Wever dans une émission télévisée sur la chaîne flamande VIER lundi soir. « Nous les briserons dans l’opposition », a-t-il assuré.

Lundi matin, il semblait que les discussions en cours entre les partis dits de la Vivaldi (PS, SP.A, MR, Open VLD, Ecolo, Groen et CD&V) allaient s’éteindre alors que les préformateurs Egbert Lachaert et Conner Rousseau étaient prêts à remettre leur démission au souverain. Le Roi les a cependant chargés de poursuivre le travail, tout en leur demandant de revenir faire rapport au Palais mercredi au plus tard.

Bart De Wever s’attend à ce que la tentative de formation d’un gouvernement soit étendue. « Les amis bleus devront se mettre à genoux, ouvrir la bouche et avaler tout ce qu’il faudra », a-t-il suggéré.

À lire aussi Négociations fédérales: quarante-huit heures pour éviter le fiasco

De son côté, le député N-VA Theo Francken invite « tout le monde à bien réfléchir, certainement aussi le CD&V ». « Retournons à cet accord historique et mettons-le en place. Ce serait meilleur pour le pays que ce qui se profile ».

Le nationaliste flamand répète que le pays a besoin d’un accord entre le PS et la N-VA. « Un accord entre le PS, plus grand parti et force dominante en Wallonie, et la N-VA, plus grand parti et force dominante en Flandre, par ailleurs. Si cet accord n’advient pas maintenant, alors ce sera le cas en 2024 ou 2028. Cet accord doit survenir pour remettre ce pays sur les rails et lui donner une nouvelle direction ».

Au sujet du président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui a suscité la grogne quasi générale des autres partis, M. Francken estime qu’il est très motivé et dispose d’une vision à long terme, mais aussi qu’il est un fauteur de troubles et qu’il peut être « Trumpien » dans sa façon d’aborder les choses.

À lire aussi Georges-Louis Bouchez, comme un joueur de poker accro

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Nica Petre, mardi 22 septembre 2020, 16:27

    Plus sérieusement vole aussi haut que JLB, je m'étonne qu'il ne sont comme cul et chemise. Le MR ne doit rien de tout cela mais se mettre lui même en opposition à tous les niveaux et laisser le CDH plus constructif même si minoritaire prendre sa place. 2ème effet kisscool l'équilibre entre flamands et francophones sera plus égal et de plus nous basculons de centre droite vers le cente gauche : que du bonheur. Mille fois merci JLB.

  • Posté par patrick Feracin, mardi 22 septembre 2020, 13:34

    « Les amis bleus devront se mettre à genoux, ouvrir la bouche et avaler tout ce qu’il faudra » ......Quelle finesse ! Quelle hauteur ! Quel grand homme d'état ! euh pardon, pas encore ;-)..... Ai-je bien saisi l'insinuation? ou ai-je l'esprit mal tourné ?

  • Posté par epictete epictete, mardi 22 septembre 2020, 14:28

    Probablement leur vrai visage ! Honte à qui peut voter pour de tels individus ou bien il est déjà trop tard

  • Posté par Rossignol Thierry, mardi 22 septembre 2020, 12:42

    Comment peut-on tenir des propos pareils!!!

  • Posté par Van Vaerenbergh Pierre , mardi 22 septembre 2020, 11:04

    Flamand, wallons, bruxellois, nous sommes tous des moutons qui allons gentiment a nôtre perte et celà orchestré par la caste politique Belge. Honte à nous ne cherchons pas les responsables, les responsables c'est nous-mêmes les électeurs qui votons pour ces guignols qui SE FOUTE DE NOUS. De tous les peuples de Gaule les Belges sont les plus braves mais les plus cons, Jules césar lui avait vu juste. Salut en de Kost.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une