La justice ouvre une enquête sur l’examen d’italien passé par Suarez: « C’était truqué»

Luis Suarez
Luis Suarez - Photo News

Jeudi dernier, l’attaquant uruguayen du FC Barcelone avait pris un avion vers Pérouse pour passer un examen d’italien (niveau B1) nécessaire pour obtenir le passeport transalpin. Un document indispensable pour qu’il puisse s’engager à la Juventus, club qui le pistait depuis plusieurs jours.

Cet examen n’aura finalement pas servi à grand chose puisque les délais de délivrance du passeport sont plus longs que ceux du mercato estival et que la Juventus a finalement opté pour Alvaro Morata.

Mais entre-temps, la supercherie a été découverte. Les enquêteurs ont en effet découvert que les questions posées à Suarez avaient été déterminées à l’avance tout comme la note de l’examen.

Une arnaque dévoilée entre-autres grâce aux écoutes téléphoniques qui circulent déjà dans la presse italienne.

«Il doit réussir ! Il va gagner 10 millions d’euros par an, tu ne peux pas tout faire sauter car il n’a pas le B1 »  ; « nous lui avons filé des tuyaux, il est en train de mémoriser une partie de l’examen »  ; « il n’arrive même pas à conjuguer les verbes, il parle à l’infinitf ». Voici le genre de phrases qui ont été échangées entre les personnes impliquées dans cette arnaque.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous