Accueil Sports Football Football à l'étranger

Retour des supporters dans les stades: où en est-on dans les cinq grands championnats européens?

Les cinq grands championnats européens ont repris leurs droits pour une nouvelle saison. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne concernant le retour des supporters dans les stades de football.

Temps de lecture: 4 min

La Belgique ne fait rien comme les autres. Ou presque. La D1A a lancé sa saison au début du mois d’août, alors que les grandes écuries européennes s’apprêtaient à affronter le « Final 8 » de la Ligue des champions et de l’Europa League, format novateur et imposé par la crise du coronavirus. Plus d’un mois plus tard, le 11 septembre précisément, les supporters reprenaient la route pour investir les stades du Royaume belge. À commencer par le Kehrweg, où Eupen s’est payé le scalp de Gand et a offert à la direction des Buffalos une occasion unique de se séparer de Laszlo Bölöni.

Depuis lors, le parc Astrid, le Mambourg, Sclessin, le stade Jan Breydel et bien d’autres enceintes ont vu les supporters de nouveau s’extasier dans les tribunes. Une présence des supporters encore à petite dose. Qui dépend notamment des accords avec les autorités locales et la capacité totale des stades pour respecter les mesures sanitaires. Si ce retour est apprécié à sa juste valeur en Belgique, où en est-on dans les cinq grands championnats européens (Liga, Ligue 1, Premier League, Serie A et Bundesliga) ? On fait le point.

Ligue 1

La France est le seul des cinq grands pays européens à n’avoir pas repris la dernière saison. Raison pour laquelle la nouvelle campagne a commencé lors du week-end du 21 août. Bien plus tôt que les autres membres du « Big Five ». Le constant est similaire concernant le retour des supporters dans les stades. Une jauge limitée à 5.000 personnes a été fixée, mais celle-ci peut être revue ou corrigée par les différentes autorités locales.

PHOTONEWS_10885769-261

Bundesliga

Les régions allemandes se sont accordées pour mettre en place un modèle expérimental sur six semaines permettant un retour partiel des supporters dans les stades. Au maximum, 20 % des sièges peuvent être occupés pour le lancement de la saison et ce jusqu’à fin octobre où la situation sera à nouveau étudiée. Toutefois, cette décision implique plusieurs contraintes : aucun spectateur ne sera admis dans les stades si l’incidence locale du nombre d’infections au nouveau coronavirus sur 7 jours dépasse 35 sur 100.000 habitants (comme cela a été le cas pour le match d’ouverture Bayern Munich – Schalke 04). Les spectateurs, suffisamment espacés dans les tribunes, devront respecter les gestes barrières dans les stades et leurs billets seront nominatifs.

Premier League

La patience est de mise en Angleterre. Alors que le retour des supporters dans les enceintes était attendu pour le mois d’octobre, cela pourrait encore être repoussé, comme l’indiquent des membres du gouvernement. « Un programme par étapes pour un retour de davantage de monde était à l’étude, il n’était pas question de stades bondés », a expliqué Gove, l’un des plus proches ministres de Boris Johnson, à la BBC. « Nous réfléchissons à une manière, pour le moment, de mettre en pause ce programme, mais ce que nous voulons, c’est que, quand les circonstances le permettront, davantage de monde puisse revenir. » Si certaines compétitions sportives peuvent se disputer devant 1.000 personnes, ce n’est pas le cas de la Premier League, où le huis clos est encore la règle. En raison de l’évolution de la pandémie – qui a atteint le niveau 4 (transmission élevée ou en augmentation exponentielle) –, il faudra encore quelques semaines avant de revoir certains supporters revenir à Old Trafford, à l’Etihad Stadium, à Anfield ou à l’Emirates Stadium…

PHOTONEWS_10886666-023

Serie A

Si la Serie A a débuté à huis clos, samedi, Parme et Sassuolo ont ouvert dimanche leurs stades à un nombre très restreint de spectateurs (1.000) pour les matches de la première journée de Serie A, après l’accord des autorités italiennes et du ministre italien des Sports. La Juventus, qui a lancé sa saison à domicile face à la Sampdoria dimanche soir, s’est également produite devant un petit millier de spectateurs, pour la réouverture symbolique des stades de Serie A après environ sept mois de fermeture. Reste à voir ce qu’il en sera pour les prochaines semaines en Italie, un pays qui – rappelons-le – a été très touché par la pandémie et où les tribunes n’étaient pas toujours remplies avant la crise.

Liga

En Espagne, les supporters devront faire preuve de patience et les autorités de prudence. Il y a peu, Javier Tebas, le président de la Liga, a indiqué que le retour des fans dans les enceintes allait dépendre de l’arrivée d’un vaccin. Ainsi, les supporters pourraient revenir au début de l’année 2021, si un vaccin est bel et bien disponible au mois de décembre 2020, comme le souhaite le Premier Ministre Pedro Sanchez. « Nous espérons que ce sera le cas et que les gens pourront revenir en janvier ou février. Je pense que ce sera le début de la fin du mauvais rêve pour le monde entier », a précisé Javier Tebas sur la chaîne de la Liga.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb