Les Belges vivront de plus en plus longtemps… et autrement !

Vivre plus longtemps oui, mais vivre mieux et bien aussi. Nos enfants vivront en moyenne 20 ans de plus que nous. Mais comment vivront-ils cette vie ? Très différemment de la nôtre.

L’espérance de vie a longtemps été un indicateur de développement d’un pays, au même titre que l’alphabétisation ou le taux de mortalité infantile par exemple. En Belgique, cette longévité ne cesse de croître. L’espérance de vie du Belge augmente ainsi de 3 ans tous les 10 ans, nos enfants vivront même 20 ans de plus que nous. Mais vivre plus longtemps ne veut plus dire devenir vieux. Cela veut dire rester jeune et plus heureux plus longtemps. Comment vivrons-nous plus longtemps à l’avenir ?

Une longévité qui aura un impact sur nos modes de vie

Les Belges vivront de plus en plus longtemps mais ils voudront certainement continuer à vivre en étant toujours actifs et heureux. Une vie plus longue appellera une modification du rythme et des modes de vie. On ne passera plus des bancs de l’école à un emploi pour terminer par la pension. Les différentes périodes de notre vie (études, carrières, pauses) seront variées, se succéderont les unes après les autres, et s’interchangeront. On pourra à nouveau étudier, changer et vivre plusieurs carrières, prendre des pauses pour voyager, déménager, apprendre de nouvelles choses. Il ne faudra plus attendre la pension pour profiter de sa famille ou réaliser enfin ses rêves, les plus fous comme les plus courants.

Comment vivre et adapter son rythme de vie

Vivre plus longtemps et autrement, cela implique aussi de gérer sa vie d’une autre manière pour pouvoir profiter pleinement des années « supplémentaires ». Personne ne souhaitera trimer jusqu’à 85 ans pour vivre jusque 120. Trois piliers sont essentiels : le bien-être financier, physique et mental. Financier d’abord grâce à des outils et des placements judicieux, car il faudra disposer de suffisamment de ressources pour profiter d’une vie plus longue sans soucis pécuniers. Un bien-être physique ensuite pour rester en pleine forme à tout âge, même avancé. Et bien évidemment, un bien-être mental car c’est en restant en bonne santé et heureux que l’on continuera à avoir des projets et surtout à les réaliser. Ces deux derniers éléments se complètent, notamment par une alimentation saine et équilibrée, des exercices réguliers et une hygiène de vie (alcool, tabac…) adéquate.

La société devra aussi évoluer avec le temps

Si nous évoluons dans notre manière de vivre notre vie et de gérer l’augmentation de l’espérance de vie, les changements devront aussi s’effectuer au niveau de la société, dans plusieurs domaines et à plusieurs niveaux. Cette longévité aura assurément un impact sur les soins de santé, sur la sécurité sociale, sur la cotisation de retraite, sur le calcul de la pension…. L’âge de la retraite sera-t-il repoussé ou pourrait-il être constitué de périodes distinctes ? Il en aura aussi sur l’éducation et l’enseignement, la formation permanente à tout âge ou encore sur les adaptations et changements de carrière. Obtenir une bourse d’études ou une pause-carrière plus facilement et à tout moment de sa vie sera peut-être nécessaire. Si nous savons que nous allons vivre plus longtemps, nous ne savons pas encore exactement comment nous allons le faire et si tout le monde en a réellement envie.

Et vous, êtes-vous prêt(e) à vivre plus longtemps et plus heureux ?
Participez à la grande enquête sur la longévité, initiée par l’assureur vie NN.
La Une Le fil info Partager
Sommaire