Un nouveau gestionnaire pour Docks Bruxsel

Un nouveau gestionnaire pour Docks Bruxsel
photonews.

Le dernier-né des centres commerciaux bruxellois annonce la nomination de Codabel en tant que nouveau gestionnaire de ses infrastructures. « Au vu de notre optique d’amélioration continue, cette collaboration est très prometteuse pour le développement futur de Docks Bruxsel et de ses activités », déclare à ce sujet Peter Todd, fondateur et CEO de Portus Retail, copropriétaire du shopping-center.

Signalons que Docks Bruxsel a enregistré, durant la période de réouverture en juin, une baisse de fréquentation de moins de 5 % par rapport à la même période l’année dernière, les visiteurs dépensant même, en moyenne, plus qu’avant.

Pour lutter contre les effets néfastes que la pandémie fait peser sur ses commerçants, le complexe commercial a renoncé au loyer de ses locataires ayant dû interrompre leurs activités durant le confinement. Une mesure qui semble avoir eu un effet positif puisque, jusqu’à présent, aucun commerce n’a été contraint de fermer ses portes, explique-t-on chez Docks Bruxsel, où l’on affirme même que de nouvelles marques arrivent actuellement et préparent leur ouverture prochaine.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les résultats des élèves bénéficiant de l’encadrement différencié sont moins bons que ceux des élèves n’en bénéficiant pas.

    Ecole: l’échec de l’enseignement différencié

  2. Nick Celis, Rafael Bogaerts, Thierry Marien et Thibaut Vervoort sont en train d’écrire une page historique du basket belge.

    La journée historique du basket belge aux Jeux de Tokyo

  3. belgaimage-177359836-full

    Fédéral: «La Vivaldi n’est qu’une étape avant le grand rendez-vous entre le PS et la N-VA»

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

    En juin dernier, aux Etats-Unis, il s’est passé un truc incroyable.

    Des bracelets de trois couleurs ont fleuri au poignet des gens. Des gens dans la rue, des gens au boulot lors du retour au présentiel, des gens à des fêtes, à des mariages, des concerts, des événements. On appelle ça « le code couleur Covid-19 » et il a été mis en place pour les personnes qui ne sont pas – ou plus – à l'aise avec les interactions physiques.

    Il y a le bracelet rouge, le plus radical, qui dit : « Hi ! I’m keeping my distances » (« Salut, je préfère garder mes distances »). Le jaune, sur ses gardes : « Okay with talking but not touching » (« On peut parler sans se toucher »). Et le vert, le plus cool de la bande, qui est totalement « Okay with hugs & high-fives » (« Ok pour les câlins et les tope-là »).

    La Chambre de commerce de Virginie – 650 entreprises, 500.000 employé.e.s – a classé temporellement ces trois...

    Lire la suite

  • En Tunisie, un coup d’Etat pour résoudre les problèmes?

    Seule rescapée des « printemps arabes » de 2011, unique pays de la région qui maintenait depuis lors – certes dans la douleur – une expérience de transition démocratique, la Tunisie a été le théâtre dimanche soir d’une manœuvre autoritaire menée par Kaïs Saïed, le président de la république. Il a limogé les principaux ministres, a suspendu les travaux du Parlement et s’est arrogé tous les pouvoirs pour 30 jours renouvelables. Le bureau de la chaîne Al-...

    Lire la suite