Accueil Économie Consommation

La Commission européenne resserre le timing de sortie du nucléaire

L’exécutif européen a ouvert une enquête sur le mécanisme de rémunération de capacité. Un fâcheux contretemps qui risque de donner des arguments aux partisans de la prolongation des centrales. La ministre de l’Energie pense que le timing de sortie peut encore être respecté.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Parmi les sujets « chauds » que les négociateurs de la Vivaldi doivent trancher, il y a celui de la prolongation éventuelle de centrales nucléaires. Une décision délicate, dans laquelle la Commission européenne vient indirectement de mettre son grain de sel. En effet, en décidant d’ouvrir une enquête approfondie sur le mécanisme de rémunération de capacité (ou CRM), la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, donne des arguments à ceux qui se verraient bien laisser le feu nucléaire brûler dans les réacteurs de Doel 4 et Tihange 3.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs