Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: le jeu des familles (du divorce, plutôt)

Depuis des mois, le petit jeu fait fureur dans le cadre des négociations gouvernementales. C’est à qui arrivera à séparer une famille politique...

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

La politique belge est magnifique. Comme partout, elle est traversée d’un classique clivage gauche-droite. Y survit aussi le vieil affrontement chrétien-laïc. Apparaît désormais l’opposition conservateur-progressiste. Sans oublier le conflit démocrate-populiste/extrémiste. Et elle entretient jalousement sa grande spécificité : la division nord-sud. « Le » label belgo-belge.

Dans ce contexte, un divertissement fait fureur depuis quelques mois, dans l’interminable tragi-comédie des négociations fédérales : le jeu des familles. Ou plutôt : le jeu de la séparation des familles. Du divorce, en somme.

Le pitch ? Dans la famille UneTelle, je (ne) demande (que) sa branche flamande (ça marche aussi avec la branche francophone). Un petit jeu qui a « égayé » bien des tentatives de coalition depuis fin 2019, et concerné toutes les couleurs politiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par d dsti, mercredi 23 septembre 2020, 13:01

    Ce n'est pas évident : on veut former un gouvernement avec des formations qui ont des programmes diamétralement opposés. D'un côté les socialistes qui veulent plus d'Etat (relever les pensions, protéger les allocataires sociaux, développer la Sécu...) et les libéraux qui veulent diminuer les charges (c.à.d. les ressources de l'Etat) pour rendre l'entreprenariat attractif. Les uns veulent augmenter la fiscalité surtout sur les "riches" (mais ce sont ceux-là les entrepreneurs) , les autres veulent la stabiliser globalement mais acceptent de la répartir autrement en favorisant les revenus du travail.

  • Posté par Doffiny Jean-pierre, mercredi 23 septembre 2020, 20:17

    ...tout cela sur fond de promesses inconsidérées, partant du principe qu'elles n'engagent que ceux qui y croient !

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 23 septembre 2020, 12:36

    Méfiez vous bien des prochaines élections, qu'elles soit proches ou lointaines, méfiez vous bien des raclées

  • Posté par Wafellman Fabienne, mercredi 23 septembre 2020, 12:17

    Tous ces gamins jouent à qui pisse le plus loin. C'est minable et désespérant pour le citoyen à qui on demande tant d'efforts pour survivre.

  • Posté par Ditte Pascal, mercredi 23 septembre 2020, 11:52

    A quand un vrai secteur fédéral d'Arlon à Ostende.. et un seul parti par couleur politique...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs