Accueil Culture Musiques

Kool Shen, le compétiteur

Kool Shen, moitié de NTM, sort un album solo entre une nouvelle carrière au cinéma et au poker.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Quand on glisse à Bruno Lopes, la véritable identité du partenaire de Joey Starr au sein des Suprême NTM, qu’il est un compétiteur, celui qui a quitté sa banlieue de la Seine-Saint-Denis il y a dix ans pour Courbevoie prend une microseconde pour répondre. « C’est vrai finalement », concède le Kool, toujours bien cool. « Gamin, je voulais être footballeur. Je le dis encore dans les interviews que mon métier, c’est footballeur raté parce que je me débrouillais plutôt bien. Et aujourd’hui, avec le poker, je me souviens qu’un jour j’ai terminé quatrième à un tournoi, et crois-moi, ça faisait un paquet d’argent mais j’ai quand même versé une larme parce que je veux être le premier. » D’abord breaker et graffeur avant d’empoigner le micro avec son poto Didier Morville (Joey Starr), les deux crottes de nez du 9-3 (le numéro d’ordre du département de la Seine-Saint-Denis) ont marqué au fer rouge l’histoire du rap hexagonal des années nonante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs