Europa League: «On a préparé ce match comme tous les autres», assure le capitaine de Charleroi Dorian Dessoleil

Europa League: «On a préparé ce match comme tous les autres», assure le capitaine de Charleroi Dorian Dessoleil
Belga

C’est un Dorian Dessoleil serein qui s’est présenté face à la presse mercredi, dans la foulée d’un entraînement au stade du Pays de Charleroi et à la veille du troisième tour qualificatif de l’Europa League qui verra le Sporting de Charleroi affronter jeudi soir (19h) les Serbes du Partizan Belgrade au Pays noir.

Les derniers jours depuis la victoire contre le Berschot en championnat, qui a permis au Sporting de Charleroi de réaliser un historique 18/18 et de conforter sa première place en Jupiler Pro League, « se sont passés normalement », selon le capitaine des Zèbres. « Ce match-ci, on l’a préparé comme on doit se préparer, comme on a préparé tous les autres matches », a assuré Dorian Dessoleil.

Si « le mental est bon » et qu’il n’y a pas d’excitation particulière dans le chef du Marcinellois, celui-ci éprouve « beaucoup de fierté » à l’idée de jouer un match de coupe d’Europe pour sa ville et son club. « On sent qu’il y a pas mal d’engouement pour ce match mais on essaie de se concentrer uniquement sur le football. »

« Le fait de vivre ce genre de match donne envie d’en connaître plus. Cela va être à nous de devoir faire le nécessaire pour en connaître beaucoup plus », a ajouté le défenseur du Sporting.

L’adversaire de Charleroi, le Partizan Belgrade, « est une équipe qui a l’habitude de jouer des compétitions européennes, que ce soit la Champion’s League ou l’Europa League, avec pas mal d’expérience et pas mal de très bons joueurs, ça va être à nous de faire le nécessaire », a mis en garde le capitaine du Sporting.

De retour à Charleroi depuis 2015, Dorian Dessoleil était donc déjà Sporting lors de la dernière apparition du club, il y a cinq ans, dans les tours préliminaires de l’Europa League, bien qu’il n’avait pas joué à l’époque les matches contre le Beitar Jérusalem et le Zorya Luhansk. Interrogé quant à savoir si l’équipe actuelle de Charleroi est plus forte que celle d’il y a cinq ans, le défenseur a botté en touche. « Je pense que ce n’est pas comparable. On a la chance d’avoir un groupe qui se connaît depuis plusieurs années maintenant et qui est dans une bonne période, en plus. On a des joueurs avec pas mal de qualités. Je dirais que, oui, pour l’instant, on a une très bonne équipe mais il ne faut pas comparer avec l’équipe d’il y a cinq ans, cela ne sert pas à grand chose. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous