Accueil Société Enseignement

Caroline Pauwels (VUB): «Je souhaite que nos étudiants prennent possession de la ville»

Caroline Pauwels entame son second mandat à la tête de la VUB, l’équivalent néerlandophone de l’ULB. Elle veut que les étudiants embrassent le monde et investissent Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

L’Université libre de Bruxelles (ULB) et son pendant néerlandophone la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont en commun bien plus qu’une capitale et un projet philosophique. Depuis quelques jours elles ont aussi chacune à leur tête, une femme. Anemie Schaus pour l’ULB, fraîchement élue rectrice. Caroline Pauwels pour la VUB, qui entame son second mandat au même poste. « Je pense qu’Anemie et moi on va bien s’entendre », disait la seconde au Soir, à la veille d’ouvrir officiellement l’année académique. « Ce double mandat féminin c’est un beau symbole. C’est pionnier d’être à deux, c’est chouette nous allons pouvoir poursuivre ensemble, avec notre sensibilité, les projets déjà entamés avec Yvon Englert (NDLR : le prédécesseur d’Anemie Schaus à l’ULB) : l’école multilingue, Usquare (NDLR : la métamorphose des anciennes casernes d’Ixelles en un nouveau quartier), le Difference Day…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lahaye Olivier, jeudi 24 septembre 2020, 15:09

    Il y a bien longtemps, mon frère aîné, autrichien à l'époque, s'était vu refusé une bourse, car non belge. Il n'a pas pu suivre un cursus scolaire normal; il a poursuivi sa scolarité en cours du soir comme certains à l'époque. Vous avez un excellente initiative, Madame Pauwels.

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs