Accueil Monde Union européenne

Les libéraux roumains à la conquête des terres socialistes

Vainqueurs des derniers rendez-vous électoraux, le Parti national libéral et l’USR-Plus ont, à l’occasion des municipales de ce dimanche, l’occasion de confirmer leur emprise sur la politique roumaine. Mais leur ancrage au niveau local est encore loin d’être acquis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

De temps à autre alliés de circonstance face aux sociaux-démocrates, le Parti national-libéral (PNL) du président Klaus Iohannis et la toute récente coalition USR-Plus ont beaucoup en commun : un programme ouvertement libéral et pro-européen, un électorat jeune et citadin avec, en contrepartie, une faible implantation locale.

C’est sur ce terrain de la proximité, qui ne leur sied guère jusque-là, que les deux formations de centre droit doivent pourtant parvenir à faire basculer la sphère politique en Roumanie au cours des prochaines semaines. Un défi qui se jouera en deux temps : dès dimanche avec les élections locales – municipales et départementales –, puis début décembre à l’occasion des législatives.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs