Accueil Sports Cyclisme Route

Wout van Aert, favori du contre-la-montre des Mondiaux: «Je me sens bien et j’ai une envie énorme»

Wout van Aert partira favori vendredi pour l’épreuve du contre-la-montre des championnats du monde de cyclisme sur route à Imola.

Temps de lecture: 2 min

Le triple champion du monde de cyclo-cross, 26 ans, sort à peine du Tour de France pour disputer ses premiers Mondiaux sur route, mais ne se « sent pas fatigué », a-t-il confié à la presse jeudi. « Je me sens bien et j’ai une envie énorme, même si le fait de disputer le Tour n’était peut-être pas la meilleure préparation », a expliqué celui qui sera aussi chef de file de la Belgique lors de la course en ligne dimanche. « Physiquement, je me sens bien, c’est surtout mentalement qu’il faut remonter la pente », a-t-il ajouté faisant référence à la perte du maillot jaune de son leader chez Jumbo-Visma, le Slovène Primoz Roglic, samedi dernier dans le contre-la-montre à la Planche des Belles Filles à la veille de l’arrivée du Tour de France sur les Champs-Élysées.

« Un très bon dernier chrono »

« Je suis content d’avoir pu rester deux jours à la maison », a commenté Wout van Aert. « Mais je suis aussi content de reprendre très vite la compétition, cela m’évite de trop penser à cette troisième semaine du Tour. La déception est grande, mais je peux de suite me concentrer sur quelque chose d’autre. J’ai fait un très bon dernier contre-la-montre au Tour et j’ai gagné deux étapes, maintenant je pense que j’ai un petit désavantage sur des gars comme Ganna, Dennis ou Campenaerts qui ont préparé ce chrono à Tirreno, puis qui ont eu une préparation spécifique. Je suis confiant, mais je ne saurai vraiment où j’en suis que vendredi (demain) ».

Le deuxième belge au départ du chrono de 37,1 km, Victor Campenaerts estime que celui qui peut battre Van Aert sera champion du monde et place donc son équipier comme le principal favori. « J’espère qu’il a raison », sourit Wout van Aert. « La distance en tout cas me convient, ce n’est pas trop long. Et le parcours aussi, où il faudra de la puissance dans les jambes. Ce qui est à mon avantage. Je vais devoir, je pense, faire comme Rémi Cavagna (le Français de Deceuninck-Quick Step, longtemps meilleur chrono à la Planche des Belles Filles, NDLR), tout donner et tenir jusqu’au bout. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb