Karim Belhocine, l’entraîneur du Sporting de Charleroi: «On écrira l’histoire si on gagne jeudi prochain»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Karim Belhocine, quelle est votre analyse de la rencontre ?

On est très bien rentré dans le match, on était bien dans le jeu et dans les duels. Cela n’a pas changé après l’ouverture du score mais après le repos, notre adversaire est venu avec de meilleures intentions et gagnait davantage de duels. L’entrée de Soumah et son jeu entre les lignes ont aussi posé beaucoup de soucis et les Serbes sont revenus au score dans leur temps fort. C’était un match difficile mais nous sommes parvenus à nous qualifier grâce au coup franc de Kaveh mais aussi grâce à notre caractère.

Comment expliquer les deux visages de votre équipe ?

La qualité de l’adversaire et la montée de Soumah sont les principales explications, je pense. Et puis, dans un match à élimination directe, quand une équipe est menée, elle a tendance à se lâcher, à aller vers l’avant et à donner le max pour revenir. Et il ne faut pas oublier que le Partizan est un habitué de l’Europe, avec des joueurs d’expérience. Je peux féliciter mes garçons qui justement, avaient moins d’expérience mais ont compensé ce déficit par d’autres qualités.

Quel est votre sentiment après cette qualification ?

Je suis content car il a fallu une grosse débauche d’énergie pour pouvoir parvenir à ce résultat face à cet adversaire de qualité. Mais nous ne sommes qu’à la mi-temps (sic) de nos deux matches européens pour pouvoir aller en poules. Il va falloir récupérer jusqu’à dimanche.

Justement, vous avez fait vos changements très tardivement. Pourquoi ?

Car nous avons pensé que c’était la meilleure chose à faire.

Êtes-vous conscient de marquer l’histoire du Sporting ?

Je ne sais pas, honnêtement. Je pense qu’on écrira l’histoire de ce club si on gagne la semaine prochaine. Si on peut le faire, ce serait super pour ces gars qui le méritent vraiment.

La suite de votre parcours, c’est un match contre le Lech Poznan, jeudi prochain.

Non, avant cela, il y a le match de dimanche à Mouscron. Et dès maintenant, je ne vais m’occuper que de ce match jusque-là. Je félicite les joueurs pour ce qu’ils ont fait sur cette scène européenne mais maintenant, place au championnat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous