Accueil Société

Pierre Vandersmissen, un commissaire précédé d’une réputation sulfureuse

Ses relations avec les manifestants sont connues pour être conflictuelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Pour bien des Bruxellois, habitués des manifestations ou non, le commissaire Pierre Vandersmissen est connu comme le loup blanc. Le chef du maintien de l’ordre, qui dirigeait sur le terrain les opérations lors de la manifestation du 13 septembre dernier, fait partie depuis bien longtemps du paysage policier de la capitale. Nombreuses sont les vidéos de ses interventions qui ont fait couler de l’encre au cours des dernières années. Comme ce samedi 2 avril 2016, dans la foulée des attentats de Bruxelles, lorsqu’il qu’il arrêtera « préventivement » Alexis Deswaef, alors président de la Ligue des Droits Humains, devant les marches de la Bourse, en marge d’un rassemblement pacifique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Duval Olivier, vendredi 25 septembre 2020, 18:13

    Venant d’un papelard gaucho cette charge contre VDS n’a rien d’étonnant ! Le contraire l’aurait été ! VDS a au moins le mérite de casser ceux qui doivent l’être, peut être la seule sanction qu’ils auront...

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 25 septembre 2020, 15:12

    Ceux qui ne font rien n'ont jamais la réputation de mauvaise réputation à la police ! Par contre, ceux qui font leur boulot sont en général des personnes , qui de part, leurs activités peuvent commettre une erreur , ce que a commis le commissaire en n'interpellant pas l'individu qui fait usage de spray . Que celui qui n'a jamais commis de faute lui jette la pierre !!! Et, a tous ces critiqueurs de flics, je leur dis ceci : engagez -vous et l'on pourra vous juger sur votre comportement .La critique est facile, mais l'Art, lui, est difficile !!!

  • Posté par Druide David, vendredi 25 septembre 2020, 12:15

    Encore un con à qui on a mis un uniforme et procuré une arme et qui se prend pour Dieu le père.... Toute cette flicaille bruxelloise est noyauté par des personnes d'extreme droite nostalgique de la fin des années 30....

  • Posté par Brasseur Michel, vendredi 25 septembre 2020, 12:10

    Ce commissaire est visiblement indéboulonnable et partisan de la violence gratuite. Du style aller s'attaquant tout seul avec son spray à un jeune couple qui rejoint pacifiquement une manif dans le quartier européen. C'est clair que ça seule omniprésence et sa position dominante à la police de bxl fait que notre capitale n'a rien à envier à la police de l'aéroport de Charleroi ou Roeselare! Ce serait intéressant qu'un média comme RésistanceS se penche sur ce cas à la main leste...

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 25 septembre 2020, 11:47

    On n'a jamais quitté les années 30 en Flandre !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs