Ineos Grenadiers confirme les arrivées de De Plus, Pidcock, Porte et Dani Martinez

Laurens De Plus
Laurens De Plus - Photo News

Arrivé chez Jumbo-Visma en 2019, De Plus quitte donc la formation néerlandaise au bout de deux saisons pour poursuivre sa progression chez Ineos. «Je suis heureux d’avoir cette chance et c’est mon rêve depuis longtemps. J’ai hâte d’apprendre au contact des meilleurs rouleurs de grands tours et continuer à me développer», a commenté De Plus.

«Nous sommes également particulièrement heureux d’ajouter un coureur de la capacité de Lauren à notre équipe. Nous admirons l’étendue de ses capacités et nous voulons l’aider à développer et à atteindre son plein potentiel à la fois individuellement et en tant que membre de notre équipe. Notre mission est de réunir une équipe capable de se produire dans les courses les plus importantes du monde et nous pensons que Laurens jouera un rôle clé dans ce domaine. Il est déterminé et prêt à travailler dur pour arriver là où il veut aller», a ajouté Dave Brailsford, le manager d’Ineos Grenadiers.

La formation britannique sort d’un Tour de France compliqué où elle n’a remporté qu’une seule étape et a vu son leader Egan Bernal, le tenant du titre, abandonner dans la troisième semaine.

Pour rebondir, Ineos s’est offert deux recrues de poids avec Richie Porte, troisième du dernier Tour de France et Dani Martinez, vainqueur de Critérium du Dauphiné.

«Richie a montré sur le Tour de France qu’il est un des meilleurs coureurs du peloton. C’est un grimpeur et un coureur de contre-la-montre de classe mondiale. Vous avez besoin de profil comme le sien pour être compétitif contre les meilleurs du monde», a précisé Dave Brailsford.

Pour Porte, il s’agira d’un grand retour car il avait porté le maillot de l’équipe Sky, le prédécesseur d’Ineos, entre 2012 et 2015. « J’ai passé quatre années fantastiques et j’ai eu certains de mes meilleurs souvenirs ici. J’ai analysé les options cette année et je suis très motivé de pouvoir terminer ma carrière dans une équipe aussi fantastique.»

Martinez, de son côté, retrouvera son compatriote Egan Bernal. «J’ai énormément progressé ces dernières années et je ne pouvais pas passer à côté d’une telle opportunité. C’est le bon moment dans ma carrière pour passer à la prochaine étape.»

En ce qui concerne Pidcock, l’équipe britannique mise sur l’avenir. «Il est clair que Tom est l’un des jeunes coureurs les plus passionnants du cyclisme mondial et qu’il fait partie d’une nouvelle ère de talents incroyables dans tous les domaines. Nous assistons à une nouvelle tendance dans le cyclisme, avec l’émergence de jeunes coureurs issus d’un milieu plus large et multidisciplinaire», a conclu Brailsford.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

  • @DR

    Par Philippe Gilbert

    Route

    Philippe Gilbert: «Le cyclisme est déjà professionnel chez les jeunes»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous