Dirk Van Tichelt craint pour sa carrière et les Jeux Olympiques

Dirk Van Tichelt
Dirk Van Tichelt - Photo News

Jeudi, Van Tichelt a passé une IRM et pourra consulter un spécialiste la semaine prochaine pour le bon diagnostique. «Les douleurs au cou rappellent une hernie d’il y a quelques années, mais je ne serai certain que lorsque je connaîtrai les résultats de l’IRM», a déclaré le médaillé de bronze des JO de Rio en 2016. «Il sera important de savoir si je peux être sûr que la blessure n’entraînera pas une invalidité permanente. De toute façon, le sport de haut niveau a fait beaucoup de dégâts sur mon corps mais je ne veux pas dépasser la limite vers un handicap permanent.»

De plus, Dirk Van Tichelt craint que les Jeux Olympiques ne puissent pas avoir lieu en 2021. «Comme le coronavirus fait maintenant rage partout dans le monde, il me semble impossible d’avoir des Jeux Olympiques en 2021. Je ne vois pas comment cela peut être organisé sans risque. Le monde entier se réunira à Tokyo dans un lieu où de nombreuses infections sont déjà enregistrées.

D’autant plus que les chances de qualification se réduisent pour les judokas. «Le Grand Chelem de Tokyo a déjà été supprimé du calendrier et le Grand Chelem de Budapest est en suspens à cause de la recrudescence du virus en Hongrie. Les chances de prendre des points en vue des JO se réduisent.»

Van Tichelt, 36 ans, pense également déjà à la fin de sa carrière. «J’aimerais rester dans le jour mais je ne sais pas si la fédération néerlandophone de judo peut se permettre un nouvel entraîneur financièrement. Un poste d’entraîneur dans un club de fitness me plairait aussi.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous