Accueil Monde

ONU: Sophie Wilmès sera à New York sans y être

Une Assemblée générale virtuelle, c’est une première depuis la création de l’Organisation des Nations unies il y a 75 ans. Le Covid a eu raison du rendez-vous annuel des chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier. Sophie Wilmès doit se contenter d’un message vidéo préenregistré qui sera diffusé samedi soir.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Il y a tout juste un an, Charles Michel prenait la parole à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies en tant que Premier ministre. C’était le 26 septembre 2019. Il faisait magnifique à New York ce jour-là, l’été indien version USA dans toute sa splendeur. Trop beau sans doute… Comme tous les ans depuis 1951, les dirigeants du monde entier s’étaient donné rendez-vous dans la ville qui ne dort jamais. La presqu’île de Manhattan, où se trouve l’imposant bâtiment offert à l’organisation en 1951 par John Rockefeller Junior, était en état de siège.

Personne n’aurait imaginé une seule seconde que la prochaine « UNGA » (United Nations General Assembly), la 75e, serait purement virtuelle… C’est raté pour Sophie Wilmès et Philippe Goffin qui espéraient y prendre la parole cette année. Le Covid est passé par là et New York est en état de siège mais pour des raisons sanitaires. C’est en effet la ville la plus touchée des États-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs