Accueil Économie Entreprises

50 millions de plus pour les riverains d’aéroports wallons

Indemnisation supplémentaire de riverains, élargissement des zones de rachat et d’isolation des maisons : la facture aéroportuaire s’alourdit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La facture des aéroports wallons va sans doute encore s’alourdir. Certes, Charleroi et Liège sont un vrai succès économique de ces dernières années. Même en temps de pandémie en ce qui concerne Liège. Fin 2019, pour honorer une décision de justice qui l’a condamnée pour son manque de protection des riverains fin des années 90, la Région wallonne a dû ajouter une enveloppe de 50 millions aux 80 millions annuels de la politique aéroportuaire afin d’indemniser environ 1.500 habitants qui avaient injustement subi des nuisances entre 1998 et 2004. D’autres riverains, environ 750, dits du « procès bis », qui attendaient le résultat de cette action en justice réclament à leur tour une indemnité remontant à la même période. Parallèlement, le plan d’exposition au bruit (PEB), qui détermine qui peut être indemnisé (rachat des maisons les plus exposées, isolations ou primes pour d’autres, selon le niveau sonore subi) est en train d’être revu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs