Accueil Économie

L’euro sape la chute du brut

Les cours du pétrole sont redescendus sous les 50 dollars, mais le dollar s’est nettement renchéri face à la monnaie unique. Du coup, la baisse du brut est moins forte en zone euro.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Le baril de pétrole sous la barre des 50 dollars, ce n’était plus arrivé depuis le 1er avril dernier à New York. Le brut a pourtant été pris par un nouvel accès de faiblesse, repassant sous un seuil symbolique qu’elle avait déjà enfoncé une première fois au début de cette année. Depuis un an, que ce soit de ce côté-ci de l’Atlantique (pour le Brent de la mer de Nord) ou de l’autre (pour le West Texas Intermediate ou WTI), le pétrole a abandonné près de 50 % de sa valeur. En dollar américain. Parce qu’en euro, le compte est différent : – 36 % « à peine » (voir l’infographie ci-contre). Traduisez que la zone euro profite moins de la dégringolade des cours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs