Bruxelles: Vincent De Wolf défend les mesures renforcées face à «2 ou 3 bourgmestres grognons»

Bruxelles: Vincent De Wolf défend les mesures renforcées face à «2 ou 3 bourgmestres grognons»

Le bourgmestre d’Etterbeek Vincent De Wolf a défendu dimanche le renforcement des mesures de lutte contre le coronavirus demandé aux mayeurs de la capitale, face aux critiques de « deux ou trois bourgmestres grognons ».

« Ne nous lançons pas dans des querelles politiques stériles, il y a un danger à juguler, une urgence à prendre des mesures dès lundi », a-t-il exhorté auprès de Belga.

Mesures supplémentaires

C’est à la demande du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem que la haute fonctionnaire Viviane Scholliers a convoqué samedi soir une réunion de la cellule bruxelloise de crise avec les 19 bourgmestres. Il a été décidé à cette occasion que les cafés et les bars (mais pas les restaurants) de la capitale devraient fermer leurs portes dès 23h00 à partir de ce lundi et durant les trois prochaines semaines.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous