Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: les discussions reprennent, «il reste du pain sur la planche»

De nombreux points difficiles doivent encore être discutés, notamment celui du budget, dernière pièce du puzzle.

Temps de lecture: 2 min

Les négociateurs des septs partis impliqués dans la formation d’un nouveau gouvernement fédéral ont conclu leur journée de dimanche très tard dans la nuit sans tomber sur un accord. Les pourparlers reprennent à 10h ce lundi matin.

À lire aussi En quarante ans, le costume du Premier ministre a été retaillé

Les représentants des familles socialiste, libérale, écologiste et du CD&V ont poursuivi toute la journée de dimanche leurs négociations quant à un accord de gouvernement. De nombreux points difficiles devaient encore être discutés, notamment celui du budget, qui sera la dernière pièce du puzzle.

Les formateurs Paul Magnette (PS) et Alexander De Croo (Open Vld) doivent se présenter au Roi lundi. Il se peut que cela ne se produise pas avant lundi soir.

«  Ça avance mais on sait depuis le début que c’est compliqué, ça prend du temps mais on doit encore pouvoir réussir dans les délais. On fait tous les efforts pour essayer de rassembler les points de vue et trouver un accord. Le rendez-vous de demain avec le Roi est maintenu  », a expliqué Paul Magnette au micro de la RTBF en sortant de réunion vers 4 heures du matin ce lundi. «  On espère un fin de mission demain. La question du casting n’a pas encore été abordée. On a convenu qu’on abordait d’abord le projet et ensuite le casting, il reste du pain sur la planche ».

À lire aussi Négociations fédérales: comment Georges-Louis Bouchez a tenté de s'opposer à la nomination de Paul Magnette

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 28 septembre 2020, 15:04

    Comme l'a un jour dit sentencieusement Le Chat, "qui mange ses tartines aux toilettes doit s'attendre à trouver du pain sur la planche".

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, lundi 28 septembre 2020, 8:28

    Si un gouvernement n'est pas désigné avant le 1er octobre, ceux qui ont affirmé pouvoir présenter une déclaration gouvernementale ce jour-là auront MENTI. Ils devraient alors être déclarés inéligibles à vie. Je suis peut-être dur, mais si l'on n'applique pas là aussi une tolérance zéro, on laisse ces purs politiciens qui ne songent qu'à leur parti et non au peuple faire n'importe quoi. Et il faut que cela cesse !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une