Anderlecht: Adrien Trebel est toujours très incertain pour le déplacement à Bruges

Photo News
Photo News

Comment composer une épine dorsale consistante et susceptible de ne pas se fracasser, dimanche prochain à Bruges ? Cette question, l’entraîneur anderlechtois se la posera plus d’une fois dans les prochains jours.

« Je réalise que c’est frustrant », avouait l’entraîneur anderlechtois à l’heure de l’analyse. « Nous ne pouvions pas perdre deux points. Mais la semaine a été très compliquée. Les garçons ont tout donné et cela explique pourquoi la qualité n’était pas là. Une chose est sûre, c’est un puzzle en quatre dimensions. Cela n’arrête pas. »

Depuis qu’il a mis un terme à sa carrière de joueur, il y a un mois et demi, Vincent Kompany cherche en vain un axe central défensif tenant la route sur le long terme. Également perturbé par la longue indisponibilité de Cobbaut, le mentor anderlechtois n’a jamais vraiment été rassuré par le rendement de Luckassen. Il pensait avoir trouvé la bonne formule avec le duo composé d’un ex-banni (Vranjes) et d’un néophyte (Delcroix) mais le coronavirus est passé par là.

Prolongeant cette pénurie axiale, l’indisponibilité de Trebel n’a rien arrangé. Qui remplacera le Français, toujours très incertain, en cas de nouveau forfait à Bruges ? Kana, une option au même titre que Sardella, n’a pas convaincu face à Eupen tandis que Sambi Lokonga n’est pas un pur récupérateur.

On soulignera qu’un milieu de terrain costaud et un défenseur central constituent précisément les deux dernières priorités mauves d’un mercato qui se clôturera le 5 octobre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous