Julian Alaphilippe, nouveau champion du monde, fait l’impasse sur la Flèche Wallonne

Belga
Belga

Le champion du monde est souvent invité à porter le dossard numéro un au départ d’une course, par certains organisateurs. En ce qui concerne la Flèche wallonne, cela allait de soi puisque le (double) vainqueur sortant, Julian Alaphilippe, y aurait enfilé pour la première fois en course sa vareuse irisée. Le champion du monde a toutefois choisi de faire l’impasse sur l’épreuve qui lui a permis de se faire définitivement un nom dans le peloton après avoir dominé Alejandro Valverde dans sa course favorite (2018, 2019).

En concertation avec son équipe Deceuninck-Quick Step, le Montluçonnais veut se concentrer sur Liège-Bastogne-Liège sans passer par le Mur de Huy en dépit de ses excellents états de service au sommet du « Chemin des Chapelles »

Ce choix est celui de la sagesse. Rentré d’Imola, via un vol Bologne-Paris, lundi en fin de matinée, le Français a aussi besoin de décompresser, de profiter de son titre en famille avant de relancer la machine pour affronter la « Doyenne », une épreuve qu’il n’a curieusement jamais été en mesure de remporter. Sa meilleure place (deuxième, battu par…Valverde) remonte à la première de ses quatre participations en 2015. Et puisque Julian Alaphilippe est homme à faire oublier des périodes de disette, il s’attaquera dimanche à un mythe, concernant les Français, Bernard Hinault en personne, le dernier vainqueur hexagonal d’une édition mémorable (sous la neige) en 1980.

Après avoir effacé les 23 ans sans arc-en-ciel pour la France, Alaphilippe, qui n’a peut-être jamais été aussi fort, est prêt à en découdre avec « l’autre course qui le fait rêver ». Renoncer à la Flèche wallonne n’a pas été un choix facile, mais il s’imposait compte tenu des circonstances. Rappelons que le champion du monde se produira aussi, pour la première fois, au Tour des Flandres le 18 octobre prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

  • @DR

    Par Philippe Gilbert

    Route

    Philippe Gilbert: «Le cyclisme est déjà professionnel chez les jeunes»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous