Accueil

De solitaire à solidaire: la coopérative d’entrepreneurs

Se lancer… De plus en plus de personnes songent à l’entrepreneuriat. Mais le statut, parfois, fait peur. La paperasse aussi. Une coopérative propose de faire le sale boulot dans un cadre sécurisé et un esprit de solidarité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est compliqué pour moi mentalement d’être indépendante. » Pourtant, Bénédicte Hautier est entrepreneuse. Elle a créé La manufacture des compétences voici deux ans. A l’époque, après un burn-out, elle qui adorait son boulot dans une association d’insertion professionnelle décide tout simplement de continuer. « Mais en créant mon propre emploi ! » Elle se lance donc : bilan de compétences, aide à la recherche d’emploi, job crafting (ou l’art de remodeler son boulot pour être plus épanoui), orientation scolaire.

Sortie de la couveuse d’entreprise Step Entreprendre en janvier dernier, elle a rejoint la coopérative Dies dans le même mouvement. « Au départ, parce que je déteste l’administratif », reconnaît la quinquagénaire. « Au moins, il y a quelqu’un qui va faire tout ça à ma place. Et puis, ça me rassure d’avoir un statut de salariée. » Indépendante dans les faits, Bénédicte est effectivement salariée de la coopérative.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs