Coronavirus: la Ville de Bruxelles interdit la prostitution pour freiner l’épidémie

Coronavirus: la Ville de Bruxelles interdit la prostitution pour freiner l’épidémie
Belga

La prostitution de rue et celle dans des établissements dédiés à cette activité ont été interdites sur l’ensemble du territoire de la Ville de Bruxelles par une ordonnance du bourgmestre prise lundi, selon une information publiée en fin de journée sur la page Facebook du comité de riverains Alhambra, un quartier particulièrement touché par la prostitution. Elle est confirmée par le Cabinet du bourgmestre Philippe Close. L’arrêté est entré en vigueur avec effet immédiat et pour une durée indéterminée.

Les hôtels de passe ’Studio 2000’, ’Studio Europe’ et ’5th Avenue’ sont en conséquence fermés jusqu’à nouvel ordre.

La police locale de Bruxelles-Ixelles a commencé à informer les prostituées et veillera à faire respecter l’interdiction. Après une phase d’information, des amendes pourront être distribuées. Cette interdiction de la prostitution est motivée par la volonté de limiter la propagation du Covid-19, aujourd’hui en recrudescence.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous