Accueil Société

Jean-Charles Luperto se pourvoit en cassation après sa condamnation

Le député-bourgmestre de Sambreville a été condamné mardi par la cour d’appel de Liège pour avoir commis des faits d’outrage public aux mœurs.

Temps de lecture: 2 min

Jean-Charles Luperto veut se poursuivre en cassation, après avoir pris connaissance de l’arrêt de la Cour d’appel de Liège de ce mardi. Le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto a été condamné mardi par la cour d’appel de Liège à une peine de six mois de prison avec sursis de deux ans et à une amende de 600 euros avec sursis pour avoir commis des faits d’outrage public aux mœurs.

Il était poursuivi pour s’être masturbé à quatre reprises, devant un enfant de 9 ans, deux hommes et une dame, dans les toilettes d’une station-service de l’autoroute de Spy.

Jean-Charles Luperto répondait de quatre scènes d’outrages publics aux mœurs, commises en présence de quatre personnes différentes. Les victimes étaient un enfant de 9 ans, deux hommes et une dame. Le député-bourgmestre de Sambreville est suspecté de s’être masturbé devant ces personnes dans les toilettes d’une station-service réputée pour être un lieu de rendez-vous pour des rencontres furtives entre homosexuels.

« Jean-Charles Luperto a été privé d’un procès équitable. Cette procédure s’est caractérisée par une grave confusion entre les conceptions morales de certains et l’application intègre du droit. De toute évidence, il a pâti de son orientation sexuelle et de son engagement politique au bénéfice des citoyens » explique le communiqué de presse.

« À cet égard, il va de soi qu’il continuera plus que jamais à exercer les responsabilités politiques qui lui ont été confiées par les électeurs à un moment où il était déjà la cible des attaques infondées dont il fait l’objet depuis 2014. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Wafellman Fabienne, mardi 29 septembre 2020, 19:19

    Un jugement scandaleux ? Il faut franchement pas être très malin ou particulièrement vicieux pour se masturber dans les toilettes d'une station service . Alors qu'il soit homo ou politicien en change pas grand chose à ses problèmes personnels qu'il ferait bien de soigner avec l'aide d'un psy !

  • Posté par Raurif Michel, mardi 29 septembre 2020, 15:20

    Il est notoriété publique que les avocats, tous sans exception, critiquent la décision de la Justice aussi longtemps qu'elle n'est pas en faveur de leur client. Onkendael ne fais pas mieux. Bah, allez en Cassation, c'est toujours de l'argent qui rentre dans la caisse. Comme l'écrit si bien monsieur Lambert, avec lequel je partage entièrement son commentaire. Le seul qui était en accord avec la Justice , c'est Mayence, qui lui avait sauvé la tête d'un coupable !!!! Luperto et Di Rouppe, beau duo de socialiste !

  • Posté par Emma GALLINI, mercredi 30 septembre 2020, 6:26

    M. Raurif aurait un avis sur tou?. Non, M. Raurif n'a surtout aucun avis. Des poncifs et des propos réactionnaires. Indigné par les avocats? Et pourquoi remettez-vous en cause une victoire de Mayence, laquelle a été le fruit d'une décision judiciaire en bonne et due forme? Ah vous vous faites l'avocat sociétal, ok! Que de frustration cumulée pour un raccourci aussi nauséabond entre ces sieurs du PS et la communauté homosexuelle! Pauvre de vous! Un Dupont-Lajoie pur jus...

  • Posté par Platteau Philippe, mardi 29 septembre 2020, 15:08

    C est curieux pour un polititien de haut niveau, appartenant à un parti au pouvoir depuis des décennies de ne pas faire confiance aux institutions d'un pays qu'il a l'ambition de diriger. Ne citait on pas son nom encore ce matin comme ministrable PS.

  • Posté par Van Dalem Marc, mardi 29 septembre 2020, 15:59

    Séparation des pouvoirs = seulement si la décision est en faveur du parti!!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko