Accueil Culture Cinéma

«Mon cousin»: Vincent Lindon, jamais moins qu’à fond

L’acteur de « La loi du marché » avait envie de revenir à la comédie, faire rire les gens. Il a emmené François Damiens et Jan Kounen dans l’aventure.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 9 min

Vincent Lindon prend son smartphone pour montrer une photo de Lino Ventura et Jacques Brel sur le tournage de L’emmerdeur. Comme un talisman. En duo avec François Damiens dans Mon cousin, qui lorgne du côté de ses duos antinomiques dont la comédie française a le secret, il vient de faire une quarantaine de villes dans l’Hexagone, quelque 120 salles. Au contact du public. Avec l’envie de partager en vrai ce moment de cinéma qui s’inscrit dans une tradition de films de duo culte comme La grande vadrouille (Louis de Funès/Bourvil), Le dîner de cons (Thierry Lhermitte/Jacques Villeret), La chèvre (Gérard Depardieu/Pierre Richard), Intouchables (François Cluzet/Omar Sy) et évidemment L’emmerdeur (Lino Ventura/Jaques Brel).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs