Accueil Économie Consommation

Elia et la Boucle du Hainaut chahutés à Ecaussinnes

Le gestionnaire du réseau de transport électrique avait été invité à présenter son projet de ligne à haute tension. Des incidents ont eu lieu après le conseil communal. Elia met son « road show » entre parenthèses.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Des représentants d’Elia, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, se trouvaient lundi soir à Ecaussinnes, une des quatorze entités du Hainaut qui doivent être traversées par la « Boucle du Hainaut », ce projet de ligne à haute tension qui s’étend sur plus de 80 kilomètres. Ils ont eu l’occasion de présenter leur dossier au conseil communal.

La séance a été très chaude : unanime, le conseil communal de la localité a déjà voté une motion contre la réalisation de cet investissement jugé pourtant indispensable par Elia. Les questions ont donc été nombreuses et les débats plutôt vifs.

Mais le climat est devenu carrément électrique après le conseil communal. Entre 200 et 300 citoyens très remontés avaient pris position devant la maison communale. Ils ont chahuté les représentants d’Elia qui ont été raccompagnés à leur véhicule par un cordon de policiers.

« Elia a dû constater des dégradations matérielles volontaires et de surcroît, des menaces et insultes verbales ainsi que des tentatives d’atteintes physiques à l’attention des équipes présentes, mettant ainsi en danger leur intégrité physique », a fait valoir l’entreprise dans un communiqué.

Elia s’était lancé ces jours-ci dans un marathon de rencontres avec les citoyens des communes concernées, à l’occasion d’une première phase d’information et de récoltes d’avis. Ce « road show » est interrompu jusqu’à nouvel ordre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Nica Petre, mardi 29 septembre 2020, 16:11

    Elia joue l'intox pour affaiblir l'image des riverains dans la presse. Coup classique que les politiciens utilisent très souvent comme par exemple de traiter le PTB d'extrême gauche et de communistes donc rabaisser son concurrent alors que le PS n'a RIEN d'un parti de gauche et social vu qu'il fait des compromis avec les libéraux. L'opposition des riverains doit être beaucoup plus dure envers Elia avec le soutient actif des pouvoirs locaux pour forcer Elia d'enterrer ses lignes.

  • Posté par Weissenberg André, mardi 29 septembre 2020, 14:35

    Ah, c'est ce qui advient quand on procède à l'envers et qu'on tente de mettre les citoyens-riverains devant un fait accompli ... Procédez plutôt comme pour les pylônes de téléphonie 4G (rémunération ou indemnisation des propriétaires des emplacements des pylônes). Une grande partie du problème sera alors déjà évacuée pcq il y aura moyen de mettre des sites - et des localités - en concurrence pour l'accueil de l'infrastructure en question.

  • Posté par Nica Petre, mardi 29 septembre 2020, 16:07

    Le souterrain c'est mieux mais moins fiable et plus cher donc moins rentable à court terme. Or les patrons cherchent la rentabilité à court terme et certainement pas le bien être des riverains et encore moins l'aspect écologique de la chose. Que vaut le bien être d'un milliers de riverains par rapport au millions d'économie de l'aérien par rapport au souterrain. C'est aux riverains de s'unir, prendre position et indiquer à Elia non pasaran sauf sur leurs cadavres.

  • Posté par Sergeant Philippe, mardi 29 septembre 2020, 15:06

    Sauf que... le problème, c'est pas les pylônes. mais les câbles qui défigurent le paysage (urbain - rarement - ou rural - le plus souvent). Je ne suis pas compétent en la matière, mais n'y a-t-il pas vraiment moyen de passer par des lignes souterraines?

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko