Accueil Monde France

Attaque à Paris: présenté à un juge d’instruction, l’assaillant admet une autre identité

L’auteur présumé a reconnu s’appeler Zaheer Hassan Mahmoud et être né au Pakistan en 1995.

Temps de lecture: 2 min

L’auteur présumé de l’attaque au hachoir vendredi devant les ex-locaux de Charlie Hebdo à Paris a été déféré mardi au tribunal de Paris en vue de sa mise en examen pour « tentative d’assassinats » terroristes et « association de malfaiteurs terroriste », a annoncé le procureur national antiterroriste.

Le parquet national antiterroriste, qui a ouvert cette information judiciaire au terme de sa garde à vue, a requis son placement en détention provisoire, a ajouté Jean-François Ricard lors d’une conférence de presse, en précisant que les cinq dernières personnes de son entourage placées en garde à vue ont été remises en liberté mardi sans charges retenues contre elles à ce stade.

L’auteur présumé de l’attaque au hachoir vendredi devant les ex-locaux de Charlie Hebdo à Paris, a reconnu s’appeler Zaheer Hassan Mahmoud et être né au Pakistan en 1995 et non en 2002, a annoncé mardi le procureur national antiterroriste lors d’une conférence de presse.

Le suspect affirmait initialement s’appeler Hassan Ali et être né en 2002 au Pakistan, identité sous laquelle il avait bénéficié de l’aide sociale à l’enfance à son arrivée en France en 2018.

Confronté à un document pakistanais retrouvé dans son téléphone, « il a finalement reconnu qu’il s’agissait de sa véritable identité et qu’il était âgé de 25 ans », a déclaré Jean-François Ricard, qui a confirmé que le suspect « était totalement inconnu de l’ensemble des services de renseignement ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Baillieux Claude, jeudi 1 octobre 2020, 20:22

    Scandale

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 30 septembre 2020, 12:00

    Arrivé en France il y deux ans à l'âge de 23 ans , il déclare en avoir 18 pour ne pas être expulsé (à noter que ce n'est pas nécessaire , on n'expulse pas un cas sur 1000) et pour bénéficier des aides généreuses que ne reçoivent pas les sdf du cru mais d'après les informations récentes , il ne parle que urdu (sans doute faudra-il lui payer un(e) professeur aux frais de la république...C'est beau l'intégration surtout sous l'angle des remerciements.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs