Accueil Société

L’honneur de Luperto ne tient plus qu’à un fil: la cassation

Jean-Charles Luperto, condamné à six mois avec sursis, a décidé de continuer le combat judiciaire et à se pourvoir en cassation. Son avenir politique proche n’est pas en danger.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Cela faisait six ans que le verdict était attendu. Ce mardi, Jean-Charles Luperto, 46 ans, bourgmestre de Sambreville et député wallon, a été condamné à six mois de prison avec sursis de deux ans et une amende de 600 euros pour outrage public aux mœurs, coupable selon la justice de s’être masturbé en public, en 2014, dans les toilettes de la station-service de Spy, connue comme lieu de rencontre homosexuel. Les quatre outrages aux mœurs, dont un devant un mineur de neuf ans, ont été établis, la Cour d’appel de Liège suivant l’argumentaire du parquet sans prendre notamment en compte la révélation de dernière minute (à savoir que le témoignage du mineur de neuf ans aurait pu être influencé par la vue de plusieurs photos de Luperto qui traînaient dans un dossier oublié par les enquêteurs lors de son audition).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Van Goethem Jacques, jeudi 1 octobre 2020, 14:49

    L honneur se calcul a quelle hauteur ?

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 30 septembre 2020, 0:00

    Uyttendaele prétend que Luperto a été condamné à cause de son orientation sexuelle. En fait c'est le contraire: c'est grâce à son orientation qu'il a une chance de s'en sortir en cassation (et il faudra alors le rejuger), parce qu'il ne serait tout de même pas politiquement correct qu'on le condamne définitivement, car on pourrait alors dire que c'est à cause de son orientation qu'il a été condamné.

  • Posté par Lambotte Serge, mardi 29 septembre 2020, 23:46

    Si le sursis n'existait pas, les prisons regorgeraient de $ocialistes. (sic)

  • Posté par Jean Luc, mardi 29 septembre 2020, 22:55

    Il va donc falloir attendre la décision de la Cour de cassation pour savoir si ce brave Luperto est une tapette de pissotière !

  • Posté par Schoonjans Philippe, mardi 29 septembre 2020, 20:50

    Et que faisaient des ados seuls dans les toilettes d'un parking d'autoroutes et qui se connaissent de plus.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs