Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: la Vivaldi se prend la tête sur un budget historiquement compliqué

Les négociateurs se lançaient mardi dans une nouvelle nuit de pourparlers avec l’espoir d’aboutir mercredi. Mais le budget a échauffé les esprits. Pas étonnant quand on sait qu’il y a sept partis à satisfaire avec un déficit historique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Les négociateurs de la coalition Vivaldi poursuivaient leurs efforts mardi soir, et s’apprêtaient à repartir pour une nouvelle nuit de négociation, que l'on qualifiait globalement de « der des der », avec Alexander De Croo en pole position pour le Seize et un accord très probable pour ce mercredi matin, mais sans jamais exclure à 100 % un ultime dérapage qui provoquerait le report de la date fatidique du 1er octobre prévue pour la séance parlementaire de présentation de l’accord. Dans ce cas, Sophie Wilmès présenterait sans doute sa démission, mettrait son gouvernement en affaires courantes, le temps pour les négociations d’aboutir enfin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs