Les négociateurs de la coalition Vivaldi poursuivent leurs efforts

Les négociateurs de la coalition Vivaldi poursuivent leurs efforts
Belga

Mardi, les négociateurs sont repartis pour une nouvelle nuit de négociation, que l’on qualifie globalement de « der des der », avec Alexander De Croo (Open VLD) en pole position pour le Seize et un accord très probable pour ce mercredi matin, mais sans jamais exclure à 100 % un ultime dérapage qui provoquerait le report de la date fatidique du 1er octobre prévue pour la déclaration gouvernementale à la Chambre. Dans ce cas, Sophie Wilmès (MR) présenterait sans doute sa démission, mettrait son gouvernement en affaires courantes, le temps pour les négociations d’aboutir enfin.

Malgré quelques bruyantes prises de bec, les discussions ne font pas du surplace. Après l’accord sur la sortie du nucléaire, des avancées étaient intervenues mardi sur l’immigration, et sur la création d’un commissaire Corona chargé de coordonner pour un an l’action du fédéral et des régions.

Les discussions en vue de former un gouvernement fédéral étaient toujours en cours mardi vers 23h30. Les négociateurs de la Vivaldi s’affairent toujours à élaborer un budget, a-t-on appris à bonnes sources. Les négociations progressent, confiait-on, et un accord semble possible cette nuit.

Mais qu’est-ce qui coince, alors ? Le budget. Et ce n’est pas, en soi, un scandale. Il ne s’agit plus ici de problèmes de personnes, telles qu’on en a eu la (pénible) démonstration il y a quinze jours, mais d’une discussion de fond très importante. Et pas simple.

Sur le même sujet
PolitiqueOpen VLD
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous