Présidentielle américaine

«Menteur», «rien d’intelligent», «clown»: vifs échanges entre Trump et Biden au premier débat présidentiel

«Menteur», «rien d’intelligent», «clown»: vifs échanges entre Trump et Biden au premier débat présidentiel
EPA

Donald Trump et Joe Biden ont commencé à batailler mardi dès l’ouverture de leur premier débat à Cleveland, concentrant leurs vifs échanges sur l’assurance-santé et le Covid-19, dans une ambiance électrique à 35 jours de l’élection présidentielle américaine.

« Tout le monde sait que c’est un menteur », a lancé, très en verve, le candidat démocrate au sujet du président républicain, après moins de quinze minutes de duel télévisé suivi par des dizaines de millions d’Américains.

Alors que la cacophonie l’emportait, l’ancien vice-président a ensuite demandé au 45e président des États-Unis de « la fermer ».

« Il n’y a rien d’intelligent en vous », a raillé, un peu plus tard, Donald Trump, qui ne cesse de mettre en doute la santé physique et mentale de son rival et qui espérait une bonne soirée ou un faux-pas de son rival pour refaire son retard dans les sondages.

Le milliardaire républicain, qui brigue un second mandat, a tenté d’accuser Joe Biden, issu de l’aile modérée du parti démocrate, de vouloir un système de santé « socialiste » défendu par la gauche radicale.

Le candidat démocrate a lui dénoncé la volonté du locataire de la Maison Blanche d’installer une juge conservatrice à la Cour suprême juste avant le scrutin du 3 novembre. « Ce qui est en jeu ici, c’est que le président a dit clairement qu’il veut se débarrasser de l’Affordable Care Act », la loi d’assurance-maladie plus connue sous le nom d’Obamacare, a-t-il déploré.

Les deux candidats septuagénaires se sont ensuite écharpés sur le bilan de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec plus de 205.000 morts. « Vous n’auriez jamais pu faire le travail que nous avons fait, vous n’avez pas cela dans le sang », a martelé Donald Trump.

« Je sais ce qu’il faut faire » tandis que « le président n’a aucun plan », a répondu Joe Biden.

À plusieurs reprises, Joe Biden s’est montré exaspéré d’être régulièrement coupé par son rival lors de ses interventions, glissant même « c’est difficile de placer un mot face avec ce clown ».

Le modérateur Chris Wallace a été contraint de recadrer le débat en haussant le ton après une heure de vifs échanges entre les deux hommes. Il a prié les candidats de s’en tenir à deux minutes de parole non interrompues et de passer à un autre sujet, celui des tensions raciales aux USA.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous