Accueil Belgique Politique

Le Premier ministre Alexander De Croo, l’homme qui a «débranché la prise»

Considéré au départ comme un trublion prêt à tout pour se faire un prénom, le libéral flamand est redevenu l’homme fort de son parti en pleine crise du coronavirus avec une image de bon gestionnaire. Au point de décrocher la récompense ultime : le Seize.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

C’est l’histoire d’un geek sympa et plutôt très malin, d’un passionné d’équitation, de vélo et de moto jusqu’à un effroyable accident. D’un « fils de », aussi. C’est l’histoire d’Alexander De Croo (Open VLD), vice-Premier de Charles Michel (MR) puis de Sophie Wilmès (MR) et choisi comme Premier ministre de la coalition Vivaldi au gouvernement fédéral.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par RENARD Michaël, mercredi 30 septembre 2020, 19:03

    Quatre ans, pas sûr

  • Posté par Tielemans Roger, mercredi 30 septembre 2020, 15:16

    très comique : où l'on apprend que notre premier ministre DE CROO, a été TIRE AU SORT !!!!!!! comment Magnette, ce petit rigolo, ose-t-il dire cela?. Voilà une nouvelle méthode pour former nos gouvernements futurs : ce serait bien plus rapide en tous cas et bien moins couteux;

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 30 septembre 2020, 16:37

    Manifestement, vous n'êtes pas sensible à l'humour au second degré. Un ami professeur de littérature qui avait parlé d'un livre de Jonathan Swift (1729) consacré à la grande famine en Irlande, où il "préconisait", pour ne plus avoir ses enfants à charge, de les manger, avait lui aussi été pris très au sérieux par ses étudiants scandalisés...

  • Posté par d dsti, mercredi 30 septembre 2020, 15:34

    C'est une pirouette de Magnette qui n'ose pas dire que De Croo était le seul à obtenir un consensus de tous les partis de la Vivaldi. Ce n'est d'ailleurs pas une mauvaise chose pour le PS qui peut ainsi prétendre à des ministères importants et qui ne restera pas dans la tête des gens "le" responsable des mesures désagréables que ce gouvernement devra prendre (voir "le coeur qui saigne" de Di Rupo)

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mercredi 30 septembre 2020, 13:52

    Heuresement que dans le 2eme pays le plus taxé au monde, le premier est "liberal".

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs