Vivaldi: voici la note de gouvernement présentée au Roi

Les partenaires de la Vivaldi se sont entendus ce mercredi sur un accord pour former un gouvernement, dont Alexander De Croo sera le Premier ministre.

« Le Soir » a pu prendre connaissance du texte de l’accord du gouvernement Vivaldi. Il doit encore être validé par les congrès des sept partis qui forment cette majorité (PS, SP.A, Ecolo, Groen, VLD, MR et CD&V).

La note met l’accent sur plusieurs aspirations. Elle se fixe pour objectif d’avoir un pays « solidaire », « prospère », « durable » et « sûr ». Elle met également en avant les notions « de coopération et de respect » et veut faire en sorte que la Belgique s’exprime « d’une voix forte en Europe et dans le monde. »

Si vous ne parvenez pas à lire le document, cliquez ici

Sorry, the PDF couldn't be displayed

« Un pays solidaire »

Au niveau social, la note promet de « relever la pension minimale et les pensions les plus basses. » Les congés parentaux seront également revalorisés.

« Un pays prospère »

La note promet « un plan de relance ambitieux, en concertation avec les Régions, Communautés et pouvoirs locaux », de 4,7 milliards d’euros. La note promet par ailleurs une « large réforme fiscale » et de lutter contre la fraude.

« Un pays durable »

La note affirme que la Belgique aura pour ambition de « réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % à l’horizon 2030 et de parvenir à la neutralité climatique pour 2050 ». La note assure que le nouveau gouvernement souhaite développer le renouvelable « en particulier l’éolien et le solaire. »

« Un pays sûr »

Au niveau de la sécurité, la note promet de renforcer la police et de donner aux bourgmestres « une plus grande marge de manœuvre. »

« Un pays de coopération et de respect »

Selon la note, le gouvernement souhaite apporter « une contribution importante à la modernisation, à l’augmentation de l’efficacité et à l’approfondissement des structures de l’Etat. » « L’objectif est une nouvelle structure de l’Etat à partir de 2024 avec une répartition plus homogène et plus efficace des compétences dans le respect des principes de subsidiarité et de solidarité interpersonnelle. »

« La Belgique : une voix forte en Europe et dans le monde »

La note met l’accent sur 2024. La Belgique présidera alors le Conseil de l’Union européenne et « entend faire de ce moment une occasion de rayonner et réaffirmer tous ses engagements. »

Sur le même sujet
GouvernementBelgiqueEurope
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous