Accueil Économie Entreprises

Le programme de la Vivaldi décrypté : le fédéral à la manœuvre de la relance, mais avec l’Europe et les entités fédérées

« Le Soir » décode l’accord de gouvernement. Visant à donner un « coup de fouet » à une économie malmenée par la crise, le plan de relance à la mode Vivaldi entend doper les investissements structurels. Mais il faudra le négocier avec les Régions et l’Europe.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 4 min

L’ambition de la relance est clairement affirmée mais elle doit encore, très largement, être concrétisée. « Dès son installation, le gouvernement rédigera un plan de relance ambitieux, en concertation avec les Régions, Communautés et pouvoirs locaux », précise la note des formateurs. « Le plan de relance et d’investissement de 4,7 milliards donnera un puissant coup de fouet à notre économie, aidera nos entreprises à remplir à nouveau leurs carnets de commandes, stimulera la création de nombreux emplois et accélérera la transition vers une économie bas carbone. »

Le chapitre dédié à cette relance décline le propos en deux phases : le court terme et le long terme. A court terme, ce sont toujours les conséquences directes de la crise qui sont visées, sous la forme d’un effort complémentaire pour renforcer la solvabilité et la liquidité des entreprises, malmenées par le chaos né du confinement et par les incertitudes quant à la reprise économique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs